Alors que des soupçons sont portés depuis juillet dernier sur certains produits surgelés de la marque D’Aucy liés à la présence éventuelle de listéria, une bactérie dangereuse pour la santé humaine, l’Agence gabonaise de sécurité alimentaire (Agasa) tente de rassurer.

Résultats Google Images des «sachets D’Aucy» © Gabonreview/ capture d’écran

 

En juillet dernier, le réseau européen Rapid Alert System for Food and Feed (RASFF) avait informé d’un risque de contamination à la listéria de légumes surgelés conditionnés par l’entreprise belge Greenyard, dans un de ses sites en Hongrie.

Il s’agissait notamment de produits fabriqués entre le 13 août 2016 et le 20 juin 2018. Cette alerte avait été suivie, en France, du retrait de certains produits par plusieurs enseignes. Au Gabon, la même alerte a donné lieu à une «enquête de terrain menée auprès de 11 opérateurs économiques de la grande surface».

Dans un communiqué ce vendredi 10 août, l’Agasa dit avoir lancé le 19 juillet dernier «une enquête de santé publique vétérinaire portant sur la présence éventuelle de sachets de fruits et légumes à base de maïs de marque D’Aucy, contaminés par un microbe dangereux dénommé Listéria monocytogenes». Au bout de trois semaines d’enquête, l’Agence assure de «l’absence de dangers et de risques sanitaires liés à la consommation des produits présents sur le marché à ce jour».

Pour l’Agence qui dit s’être basée sur «l’analyse des éléments d’alerte sanitaire, la traçabilité et l’audit des importations», la probabilité que les produits de Greenyard fabriqués entre le 13 août 2016 et le 20 juin 2018 en Hongrie «est quasi nulle». L’Agasa dit tout de même veiller.

La listéria est une bactérie dangereuse pour la santé humaine. Capable de traverser la barrière intestinale et la barrière placentaire, celle-ci peut provoquer des infections (éventuellement mortelles) du fœtus, du nouveau-né ou des accouchements prématurés. Selon le site du journal Le Parisien, entre octobre 1999 et février 2000, la listéria a été à l’origine d’une série d’intoxications ayant touché 23 personnes, et abouti à 7 décès en France.