Quelques mois après sa création, le Gabon Nouveau, le parti dirigé par Mike Steeve Jocktane, entend participer aux prochaines législatives avec un objectif : améliorer les conditions de vie des Gabonais et faire du pays une terre où il fait bon vivre.

Mike S. Jocktane, le président du Gabon Nouveau. © D.R.

 

Mike Jocktane l’a assuré à plusieurs reprises sur sa page Facebook, «le Gabon Nouveau est un parti responsable, un parti de gouvernement», qui aspire au «mieux-vivre du peuple gabonais» et à construire «un Gabon où il fait bon vivre». Aussi, pour coller à ses aspirations, la jeune formation politique entend-elle prendre part aux prochaines joutes électorales, en commençant par les législatives prévues pour avril 2018.

«Nous mettrons tout en œuvre pour que notre parti soit représenté à l’Assemblée nationale pour les élections législatives à venir. Nous serons engagés dans toutes les élections locales afin d’affirmer notre détermination à accompagner les Gabonais dans leur quête de liberté et de bien-être», a récemment annoncé le président de Gabon Nouveau.

Sa présence au palais Léon Mba, le parti de Mike Jocktane entend, en effet, la consacrer à la réinstauration du débat au sein de «cette importante institution qui devra prendre en compte les préoccupations de nos concitoyens». Pour l’ancien vice-président de l’Union nationale (UN), il en va de la mise en place d’une véritable justice sociale et partant, de la cohésion nationale. «Malgré les discours alléchants du gouvernement miroitant un progrès de l’émergence, force est de constater que le fossé continue de se creuser entre les moins fortunés, c’est-à-dire l’immense majorité des Gabonais, et les membres de la coalition au pouvoir», a regretté l’opposant.

Pour espérer plus de sièges à l’Assemblée nationale, Mike Jocktane préconise l’union de l’opposition. «Au-delà de nos militants, de nombreux Gabonais ont à cœur de voir une opposition rassemblée autour des valeurs et principes démocratiques qui le caractérisent. Oui, les Gabonais dans leur grande majorité rêvent d’une opposition unie et forte pour constituer un véritable contrepoids au régime actuel», a-t-il exhorté, annonçant que son parti et lui-même œuvreront «à ramener la paix, la sécurité et la cohésion dans notre pays».