Le Conseil gabonais des élections (CGE) fixe désormais au 25 août prochain la date limite de dépôt des dossiers de candidature aux élections législatives et locales.

Législatives/Locales 2018 : les dossiers de candidatures sont reçus du 14 au 25 août 2018. © etudiant.lefigaro.fr

 

Pour certains, c’est à considérer comme une petite victoire pour la plateforme des 41 partis politiques de l’opposition. Le CGE a informé, en effet, ce mardi les Gabonais désireux de se porter candidats aux prochaines élections législatives et locales que la date limite de dépôt des dossiers de candidatures est désormais fixée au 25 août, à compter de ce 14 août 2018. Le calendrier initial qui la fixait au 20 août prochain n’avait pas trouvé l’assentiment de tous, à l’instar de l’opposition et particulièrement de la plateforme des «41».

A la faveur d’une sortie à Libreville, le 8 août dernier, le groupe s’était offusqué de ce que le CGE ait choisi le 20 août comme date limite de dépôt des dossiers de candidatures aux prochaines élections législatives et locales. «Les 41» estimaient que l’institution présidée par Moïse Bibalou Koumba avait fait fi des jours fériés, tout comme elle avait volontairement omis de prendre en compte la période de célébration de la Fête de l’Indépendance. Aussi, avaient-ils invité le CGE à «proroger cette date au-delà du 30 août 2018». La plateforme n’a eu droit qu’à 25 jours supplémentaires. Il faudra pourtant s’en contenter.

L’ouverture de la campagne pour les deux échéances électorales est toujours fixée au 25 septembre prochain. Celle-ci est prévue s’achever le 5 octobre à 24 heures.