Journaliste, promoteur du site d’informations Gabon Infos, Franck Charly Mandoukou, a annoncé jeudi sa candidature aux élections législatives d’octobre prochain. Seul  candidat indépendant de sa circonscription, il va affronter une dizaine de challengers de l’opposition et de la majorité.

Franck Charly Mandoukou, candidat indépendant à la députation la Doutsila. © D.R.

 

«Je me suis engagé en politique après avoir observé les insuffisances des politiques publiques dans notre contrée». Jusqu’à ce jour, il consacrait pleinement son temps à son activité professionnelle. Mais fidèle à son attachement de toujours pour son village, Mabanda, fidèle aussi à ses valeurs d’humanisme, de pragmatisme, d’entrepreneur, d’ouverture d’esprit, de solidarité et de convivialité , il a décidé de s’engager au service de La Doutsila.

Franck Charly Mandoukou sur le terrain. © D.R.

«En octobre prochain, je serai candidat au mandat législatif. C’est donc avec le cœur que je m’adresse à vous ; le cœur d’un doutsilois fier de son département mais pour autant affligé de sa paralysie», a-t-il lancé avec une petite d’amertume. Selon le candidat, le département de la Doutsila, malgré ses grandes potentialités, est miné par de nombreux maux : absence de produits pharmaceutiques dans les dispensaires et le centre médical, indigence en voiries urbaines, en activités économiques compétitives, en réseaux hydrauliques et  d’électrification des villages et de son chef-lieu. «La Doutsila, au passé glorieux, doit retrouver sa juste place dans la province de la Nyanga. Sa position géographique est unique».

Le candidat indépendant aux législatives estime que la Doutsila est un département agricole. Son rayonnement commercial, économique, culturel et touristique au service de la qualité de la vie et des emplois doivent être retrouvés à condition de mieux valoriser ses atouts. «Nos commerces, nos entreprises, nos associations, sans oublier notre patrimoine unique, notre convivialité et notre art de vivre sont des forces à dynamiser».

Le candidat indépendant invite donc les populations à unir leurs forces pour mieux appréhender l’avenir du département. «Bien construire notre avenir c’est aussi bien maîtriser le présent comme la sécurité ou la propreté. C’est aussi faire preuve d’ambition et d’esprit d’équipe pour créer les conditions favorables au développement économique et social du département. Pour y parvenir, il faut d’urgence mettre de nouvelles compétences en action, basées sur l’expérience de gestion et la capacité d’écoute, afin d’écrire une nouvelle page de notre histoire. Il s’agira, grâce aux partenaires d’appui au développement de ramener l’élevage des bovins et la riziculture, de développer la culture de la banane et produits maraîchers».

Franck Charly Mandoukou veut marquer son passage dans l’histoire de la contrée en s’appuyant sur les atouts dont disposent la Doutsila. «Cette volonté d’écrire une nouvelle page de l’histoire de notre département, je souhaite la porter en m’appuyant sur les nombreux atouts dont elle dispose. Sa jeunesse, son dynamisme, sa diversité culturelle, son caractère populaire et solidaire, sa situation géographique stratégique sont autant de potentiels vecteurs de développement. Notre enthousiasme et notre énergie seront consacrés à rénover et dynamiser Mabanda grâce à un projet novateur construit autour de l’amélioration de la gestion, du développement économique et touristique, de l’emploi, de la formation des jeunes, de la qualité de la vie, de la santé et de la solidarité. Nous voulons construire une ville embellie, une ville attractive, une ville unique».