Présenté par ses sympathisants comme un «rouleau compresseur» pour ses adversaires, le candidat du Parti démocratique gabonais (PDG) au 2e arrondissement de Port-Gentil a lancé officiellement, 26 septembre, sa campagne électorale dans la capitale économique. Il a depuis lancé une opération de porte-à-porte.

Jean-Fidèle Otandault, candidat au 2e arrondissement de Port-Gentil, le 26 septembre 2018. © D.R.

 

Après son premier meeting tenu mercredi dernier au carrefour dit Centre social à Port-Gentil devant plusieurs centaines d’individus, celui que ses sympathisants présentent comme un «rouleau compresseur» pour ses adversaires et un «espoir», notamment pour les jeunes de la commune, a lancé ses causeries dans la capitale économique du Gabon. Candidat du PDG aux prochaines législatives dans le 2e arrondissement de Port-Gentil, Jean-Fidèle Otandault a choisi, comme la plupart de ses camarades du parti de sillonner les artères de sa circonscription électorale.

Moments du lancement officiel de la campagne électorale de JFO dans le 2e arrondissement de Port-Gentil, le 26 septembre 2018. © D.R.

Ces derniers jours, ayant toujours prôné la proximité avec le peuple, il a en effet initié une opération de porte-à-porte à travers les différents quartiers du 2e arrondissement de la capitale économique. Son objectif : aller au contact des populations pour recueillir leurs attentes et leur expliquer le bien-fondé de sa candidature, dont la principale visée est l’accélération de «la transformation du 2e arrondissement».

Depuis le début de ses rencontres avec les habitants de sa circonscription, Jean-Fidèle Otandault n’a pas cessé de prononcer un discours de vérité à l’endroit de ses concitoyens. Bien que reconnaissant la difficile conjoncture du moment, le candidat n’a pas moins assuré à son électorat que son bien-être est possible. C’est du moins ce à qui il entend s’engager une fois parvenu à l’Assemblée nationale. En effet, lors de ses différentes interventions, le potentiel futur député s’est présenté aux populations comme l’homme qui veut les défendre pour accélérer la transformation de leur quotidien. Il a notamment réaffirmé l’attention portée par le Distingué camarade Ali Bongo Ondimba sur leurs préoccupations.

Jean-Fidèle Otandault n’a par ailleurs pas manqué de conseiller aux habitants du 2e arrondissement de Port-Gentil de se tenir loin des hommes politiques passés maîtres dans l’art de la division, notamment à travers leurs messages de haine. Pour lui, le plus important est d’agir dans l’urgence pour améliorer le quotidien des Port-Gentillais en général et ceux du 2e arrondissement en particulier. Aussi, estime-t-il qu’il faut élire un homme qui connaît parfaitement les rouages du fonctionnement de l’Etat et qui saura agir rapidement pour permettre que soient vite prises en compte les préoccupations des habitants.

Tout au long de cette campagne électorale, le candidat entend a également insisté sur la complémentarité de sa candidature à la députation avec celle de la liste PDG aux élections locales. Son objectif est donc de faire gagner cette liste, dont la particularité réside dans le fait qu’elle est composée des représentants de diverses catégories socioprofessionnelles. Cette liste, assure-t-il, a été élaborée pour que les populations se reconnaissent dans les colistiers retenus.