Tout de blanc vêtu depuis le début de la campagne, Franck Nguéma a élevé le rythme de sa croisière politique. Le week-end écoulé, il était à Sherko et à Angondjé (Château). Il a promis la création de petites entreprises et la construction de pompes publiques pour apporter de l’eau potable dans ces quartiers.

Franck Nguéma battant le podium électoral, le 30 septembre 2018, à Angondjé-Château. © Gabonreview

 

Quelques moments de l’équipée de Franck Nguéma sur le terrain électoral, le week-end écoulé. © Gabonreview

À une semaine du vote, c’est avec une vitesse élevée que Franck Nguéma, candidat indépendant aux élections législatives du 6 octobre prochain, sous la bannière du Groupe Lumière, a amorcé le dernier virage de sa campagne. Le candidat a promis des actes concrets aux populations de la commune d’Akanda.

D’abord connu comme un entrepreneur et un manageur de talent, l’homme a indiqué qu’il compte construire des pompes hydrauliques publiques pour fournir gratuitement de l’eau potable dans les zones dépourvues du précieux liquide. De même, conscient de l’oisiveté des jeunes en âge de travailler, le neveu du défunt opposant André Mba Obame compte créer une «pépinière d’entreprises». Il s’agira de mettre en place, un bon nombre de microentreprises dans plusieurs domaines, à l’instar de la cordonnerie, de la pêche,  de la coiffure, de la couture ou encore de la mécanique auto. «Je vais m’occuper de mes petits frères d’Akanda !», a-t-il insisté.

Écarté de la course pour la mairie de cette ville, il soupçonne une manigance de ses adversaires. Pour lui, le plan était de l’empêcher d’accéder à l’hôtel de ville. Car, cette fonction aurait facilité sa lutte pour le bien-être des populations et le développement de son aura politique. Membre du Conseil municipal ou pas, Franck Nguéma a décidé de se pencher sur la pauvreté de ses compatriotes en cherchant des solutions pour leur autonomisation.

Riche de son expérience professionnelle, le patron de l’entreprise Go Africa a affirmé être un créateur d’emplois et de richesses. Il estime qu’il lui suffit d’avoir des responsabilités au sein de l’État pour solutionner la question du chômage.

Les habitants de la cité Amissa et ceux du quartier Angondjé, zone Château, ont répondu favorablement à l’appel du candidat. Des femmes commerçantes ont accordé leur soutien tout en lui offrant des présents. Les représentants des jeunes ont également marqué leur adhésion à son idéologie fondée sur le social. «Nous sommes ensemble depuis sept mois, nous allons arriver ensemble jusqu’à la gare», ont-ils scandé.

Présent à la rencontre de ce dimanche et s’exprimant au nom des notables, le trésorier du Rassemblement pour la démocratie et le progrès (RDP), Mossongo Badi, a confié avoir pris l’engagement personnel de soutenir Franck Nguéma. Ce, malgré le fait que son camp politique ait des candidats.

À une semaine du scrutin, le postulant au 2ème siège de la commune d’Akanda semble avoir encore plusieurs idées à partager pour le mieux-être de ses concitoyens.