Le Parti gabonais du centre indépendant (PGCI) participera aux prochaines élections législatives. L’annonce a été faite le 23 juin dernier au quartier général du parti à Glass  par le conseiller politique, Gabriel Fabrice Nsoule Bibey.

Le conseiller politique, Gabriel Fabrice Nsoule Bibey entre les deux premiers candidats du PGCI aux élections législatives 2018. © Gabonreview

 

© Gabonreview

Le Parti gabonais du centre indépendant (PGCI), membre de la Majorité républicaine pour l’émergence, a décidé au terme d’une réunion restreinte le 23 juin dernier, de prendre part à la prochaine élection législative. Pour les disciples de Jérôme Okinda, cette posture relève de l’intérêt et de l’engagement à offrir au Gabon, un «parlement élu, renouvelé et dynamique».

«En effet, après notre modeste participation aux différentes joutes électorales passées et ayant mesuré l’importance de notre présence dans l’échiquier politique national, nous déclarons ce jour, notre participation effective à l’élection législative de 2018», a déclaré le conseiller politique du PGCI, Gabriel Fabrice Nsoule Bibey.

Le parti a saisi l’occasion de cette réunion restreinte  pour présenter ses deux premiers candidats pour la province de l’Estuaire, dans les deuxièmes sièges du 4e arrondissement de la commune de Libreville et de la commune de Kango.

Il s’agit de Jean-Pierre Lemboumba Okinda pour la commune de Libreville et d’Odette Moussounda pour le Komo Kango, qui se sont engagés à défendre les intérêts de leurs concitoyens. Les deux jeunes candidats entendent user de la franchise et de la sincérité envers leur électorat afin de recueillir les véritables besoins des populations de leurs sièges pour mieux les défendre.