Unanimement saluée pour ses actions dans le 1er arrondissement de Libreville, Victorine Tchicot va défendre y les couleurs du Rassemblement héritage et modernité (RHM) aux élections législatives, dans le 2e siège. La candidate souhaite notamment faire de sa circonscription, un endroit où «tous les habitants peuvent vivre ensemble».

Victorine Tchicot en route vers l’Assemblée nationale ? © Gabonreview

 

Membre du Rassemblement héritage & modernité (RHM), Victorine Tchicot est en lice pour les élections législatives, dans le 2e siège du 1er arrondissement de Libreville. Une ambition portée par un rêve, celui de «redistribuer les richesses au Gabon, relancer l’ascenseur social et bâtir des ponts entre les habitants». Un idéal forgé par le souci de donner le meilleur d’elle-même, afin que «chaque habitant de Libreville ne vive plus d’injustice».

Ancienne cadre du Parti démocratique gabonais (PDG) qu’elle a quitté en 2015, cette boule d’énergie âgée de 42 ans justifie son engagement par l’état de pauvreté dans lequel sont enfermé le plus grand nombre de ces concitoyens. «Spoliées de leurs droits, les populations sont déçues. Elles sont de plus en plus méfiantes. Les dernières élections présidentielles leur ont laissé un goût amer et la contestation continue de gronder. Les populations estiment subir des réformes et des décisions de l’Etat au lieu d’être actrices de leur quotidien, de leur destin», a regretté Victorine Tchicot. Pour elle, il «est temps qu’arrive au pouvoir une nouvelle catégorie de politiciens : celle qui agit avec le peuple et pour le peuple».

Une fois élue, Victorine Tchicot entend notamment redonner aux habitants de sa circonscription leurs droits, leur laisser le choix de la ville qu’ils veulent. «Le climat économique est de plus en plus tendu. Le chômage des jeunes est au plus haut et la paupérisation galopante : le gabonais joint difficilement les deux bouts. Les banques publiques sont en faillite et partout dans le pays cette crise se ressent : il est temps d’agir !», a-t-elle déclaré.

Détentrice notamment d’un Master en «Politiques et Management du Développement», décroché à l’Institut des études politiques de Paris, Victorine Tchicot entend se donner à fond pour le bien-être des concitoyens de sa circonscription. «Mon projet est de permettre aux filles et aux fils de mon arrondissement de se regarder avec espoir et fierté. Mon projet est de faire de ma circonscription un lieu où les habitants, quelles que soient leurs conditions peuvent vivre ensemble», a-t-elle conclu.