Comme il fallait s’y attendre la fille aînée d’Ali Bongo a été élue le week-end écoulé au poste de membre du bureau politique au département de la Djouri-Agnili (Bongoville). Ce qui lui ouvre inévitablement un boulevard vers les prochaines législatives.

Malika Bongo Ondimba, le 25 novembre 2017 lors de son vote à Franceville. © D.R.

 

Les choses tendent à se préciser pour l’avenir politique de Malika Bongo Ondimba. Sans surprise et comme certains le pressentaient, il y a quelques mois, la fille aînée d’Ali Bongo a été élue membre du bureau politique (MBP) du département de la Djouri-Agnili dans le Haut-Ogooué.

Il s’est, en réalité, agi d’un plébiscite au regard des résultats de l’élection : 633 voix pour l’actuelle conseillère municipale de la commune d’Akanda sur les 695 inscrits, soit 91,33% des suffrages.

Le doute n’est plus permis, le nouveau MBP de Bongoville devrait bel et bien succéder à son cousin, Ernest Mpouho Epigat, nommé patron de la Société de patrimoine en octobre dernier. Si l’ancien ministre de la Défense nationale cumule actuellement son nouveau poste administratif avec celui de député de la Djouri-Agnili, il devrait céder sa place à Malika Bongo Ondimba comme candidat aux prochaines élections législatives. Les élections internes au sein du Parti démocratique gabonais (PDG) ayant été pour sa cousine une façon de lui ouvrir grand le boulevard qui devrait la mener à l’Assemblée nationale.

A Bongoville, la fille aînée d’Ali Bongo ne devrait pas avoir beaucoup de mal à l’emporter. Ce siège a toujours «appartenu» à la famille Bongo. Le passage d’Ernest Mpouho Epigat, pour beaucoup, n’aura été qu’un épisode, une pause, pour mieux préparer les petits-enfants d’Omar Bongo.

Après avoir été annulées en raisons d’irrégularités diverses, les élections internes au PDG dans la province du Haut-Ogooué ont également permis de porter au poste de MBP d’autres proches du président de la République : Jean-Pierre Oyiba, Fabrice Andjoua Bongo Ondimba, Lambert Noël Matha et Darius Gilles Kiki Inga, respectivement dans les 1er, 2e, 3e et 4e arrondissements de la commune de Franceville. Pacôme Rufin Ondzounga et Bernard Ndzoumba ont été élus MBP au 1er et 2e sièges du département de la Mpassa. Les sièges uniques de Mounana, Bakoumba, Boumango et Aboumi ont été remportés respectivement par Christian Magnagna, Jean-François Yanda, Etienne Mvoula et Jean-Bosco Ndjounga. Ceux des départements de la Djoue (Onga) et Lekabi-Lewolo (Ngouoni) par Alexandre Okouni D’Omenilta et Jannot Kalima.