En meeting à Ntom-Cité-Parlementaire le 1er octobre 2018, Franck Nguéma poursuit sa campagne en expliquant son engament pour les démunis. Pour lui, «le Gabon doit être dirigé par des personnes qui aiment leur prochain».

Franck Nguéma face à ses potentiels électeurs au quartier Ntom-Cité-Parlementaire, le 1er octobre 2018. © Gabonreview

 

© Gabonreview

Pour une nouvelle sortie dans le cadre de la campagne pour les élections législatives du 6 octobre prochain, le candidat indépendant, présenté sous l’étendard du Groupe Lumière au deuxième siège de la commune d’Akanda, Franck Nguéma, était devant les populations de Ntom-Cité-Parlementaire dans les confins d’Angondjé.

«Je ne suis pas un homme de discours mais, un homme d’action», a-t-il martelé durant son discours à la population de Ntom-Cité-Parlementaire, une zone dépourvue de voies bitumées et d’infrastructures de base. Les habitants de ce quartier paient chaque jour beaucoup d’argent pour le transport. «Nous dépensons au moins 1000 francs CFA pour une petite course hors du quartier», a confié une résidente de cette zone.

Réaliste, l’indépendant Franck Nguéma n’a pas promis de construire de routes. Toutefois, il a indiqué qu’étant à l’Assemblée nationale, il peut influencer les décideurs pour la réalisation des voies de communication de cette partie de la ville. Estimant que le Gabon n’avance plus, ces élections sont, pour lui, une chance que le peuple doit saisir. «Le pays va redémarrer après les législatives» si les électeurs participent pleinement à ce scrutin, en récupérant leur carte de vote et en choisissant des hommes qui aiment leur prochain.

Pour le candidat du Groupe Lumière, «des dirigeants qui se soucient de leurs concitoyens ne peuvent pas les laisser croupir dans la misère». Il a décidé de créer de la richesse, en apprenant à la jeunesse de cette localité à se prendre en charge. «Mon objectif est de créer une classe d’hommes d’affaires à Akanda», a-t-il dit, promettant la mise sur pieds d’une structure pour encadrer des start-ups.

La rencontre s’est tenue sous une fine pluie ayant davantage rendu difficile les déplacements. Malgré cela, la population a bravé cet écueil pour assister au meeting. Et Franck Nguéma, lui, leur a réitéré son ambition de faire en sorte que de l’eau potable arrive au domicile de ceux qui n’en ont pas. Il a aussi promis de lutter contre l’oisiveté juvénile. L’engouement des populations lors de ses meetings semble lui procurer plus de sérénité. Le candidat nourrit l’espoir de remporter l’élection au premier tour du vote du 6 octobre prochain.