La caravane politique de Franck Nguéma, engagé dans la course pour un siège à l’Assemblée nationale, a fait escale, ce jeudi 27 septembre 2018, au Carrefour de la Cité Amissa, dans la commune d’Akanda. Son discours sur le bien-être de tous semble avoir donné de l’espérance à ceux venus l’écouter.

Franck Nguéma en opération de charme face au l’électorat de la Cité Amissa, le 27 septembre 2018. © Gabonreview

 

Le nord de Libreville a, une nouvelle fois, vibré au rythme d’un meeting de Franck Nguéma. Le candidat au deuxième arrondissement de la commune d’Akanda, sous la bannière du Groupe Lumière, a rassemblé les habitants du quartier Cité Amissa pour leur livrer son message. Il a, entre autres, clamé son ambition de demander le vote d’une loi pour la construction des logements sociaux dans le pays.

© Gabonreview

Dans cet air de campagne, l’homme politique a fait son entrée à petites foulées. Pour saluer son auditoire, il a fait le tour de l’assemblée,  serrant des mains et étreignant les uns et les autres, le tout sur une musique vantant ses qualités «d’homme audacieux et pragmatique».

Venus nombreux à sa rencontre, les jeunes de la cité lui ont apporté leur soutien par la voix de Dereck. Ce dernier a souligné leurs difficultés quotidiennes des populations de la circonscription en mettant un accent sur le chômage des diplômés : «on n’a pas de travail, pourtant on est qualifié et on a des aptitudes», a-t-il lancé. L’orateur en levée de rideaux a invité la jeunesse à la vigilance durant ces élections qu’il considère comme un moment important. «Nous sommes sur un tournant décisif. Chacun doit aller récupérer sa carte d’électeur. Car, nous avons tous décidé d’être derrière Franck Nguéma», a-t-il lancé.

Conscient des difficultés auxquelles sont confrontés certains de ses compatriotes, l’aspirant à une place au Parlement gabonais a pour focus de son combat politique le bien-être du grand nombre. Il estime que son pays est assez riche pour que tous les Gabonais mènent une vie décente. «Dieu a posé ses pieds au Gabon et il a dit : «ceux-là ne manqueront de rien». Mais le Gabon d’aujourd’hui n’est plus le plan de Dieu. En sillonnant Akanda, j’ai vu la misère, j’ai vu des gens qui manquent de tout», a déclaré Franck Nguéma.

Le programme politique du patron de TV+ comporte essentiellement des propositions de projets de loi qu’il soumettra à l’Assemblée nationale une fois, élu afin de favoriser une meilleure vie à tous. Franck Nguéma ambitionne de faire notamment adopter une loi portant construction obligatoire des logements sociaux et une autre sur une allocation au chômage.

La commune d’Akanda est une zone où s’entremêlent toutes les strates de la société, ainsi que toutes les communautés du pays avec leurs us et coutumes. D’où sa qualification, par le candidat, de «Gabon en miniature».

Les élections couplées des législatives et des locales sont prévues les 6 et 27 octobre prochain.