Arrivé en tête lors du premier tour des législatives, le 6 octobre dernier, avec 28,17% des voix dans le 2ème siège du 5ème arrondissement de Libreville, le candidat du Rassemblement pour la restauration des valeurs (RV) semble optimiste quant à l’issue de la deuxième manche de ces joutes électorales prévue pour le 27 octobre prochain.

Le candidat du RV, Arsène Édouard Nkoghé. © D.R.

 

Lassé au même titre que certains de ses concitoyens du 2ème siège du 5ème arrondissement de Libreville, par la politique désastreuse qui paupérise des pans entiers de la circonscription, le conseiller du directeur général de l’Oprag investi par le Rassemblement pour la restauration des valeurs, Arsène Édouard Nkoghé, souhaite «engager la cité dans un nouveau débat celui de l’intérêt collectif, d’un idéal Républicain», une fois au Palais Léon Mba.

Le candidat du RV, Arsène Édouard Nkoghé sollicite le soutien des populations. © D.R.

Jouissant d’une cote de popularité certaine auprès de ses concitoyens, du fait de nombreuses actions initiées au bénéfice de ces derniers, celui que l’on surnomme «le Robin des bois de Lalala», ne cache pas ses ambitions pour sa localité, à savoir, œuvrer pour le bien-être des populations de sa circonscription à l’Assemblée nationale. L’homme prône une politique de proximité, de gouvernance collégiale et de reconnaissance des valeurs culturelles.

«Faire la politique autrement n’est pas seulement un gage de responsabilité, mais un devoir républicain. Faire la politique autrement, c’est aussi avoir le courage d’interpeller les gouvernants sur les questions de bonne gouvernance et de moralité. Enfin, faire la politique autrement, c’est responsabiliser les uns et les autres faces aux difficultés que traverse notre pays. Mon idéal communal et républicain, c’est des solutions tant recherchées pour apporter une cohésion sociale et un nouveau regard de l’homme politique», affirme Arsène Édouard Nkoghé.

Conscient de la valeur de son adversaire, le candidat des Sociaux-démocrates gabonais (SDG), Raymond Placide N’dong Meyo, Arsène Édouard Nkoghé ne manque pas de solliciter le soutien des jeunes, femmes et notables de sa circonscription, avec qui il entend construire une cohésion sociale et un nouveau départ pour le développement de la cité.

À son actif, la population du 5ème arrondissement lui reconnaît un apport dans l’autonomisation, à travers des dons de machines, équipements informatiques, et diverses aides aux jeunes de sa localité. Le candidat est également actif dans les domaines de l’éducation et du sport, avec des cours de soutien offert aux élèves des classes d’examens, des kits scolaires à chaque rentrée scolaire aux enfants démunis, ainsi que des dotations en équipements sportifs aux clubs de son siège et l’organisation des championnats sportifs.