L’Association des Gabonais de Lyon et ses environs (AGLE) envisage de doter la ville de Libreville d’un espace de lecture pour favoriser l’essor d’une culture du livre, mais surtout permettre aux jeunes gabonais d’accéder aux ouvrages de référence pour leur instruction.

La bibliothèque projette d’offrir aux jeunes et moins jeunes scolarisés les moyens efficaces de pratiquer la lecture. © D.R.

 

La capitale gabonaise pourrait accueillir dans les prochains mois, une bibliothèque offerte par l’Association des Gabonais de Lyon et ses environs qui souhaite participer au renforcement des efforts de scolarisation, d’épanouissement et de développement de la jeunesse.

L’objectif à terme est de favoriser l’essor d’une culture du livre au Gabon; faire émerger une nouvelle génération d’écrivains qui seront des relais de la culture gabonaise et des instruments de représentation de cette culture à travers le monde. Il s’agit également de renforcer la culture de l’expression écrite et orale, au sein des espaces de lecture dès le plus jeune âge, en privilégiant des contes et des histoires racontés par des auteurs gabonais ou africains.

Selon la porteuse du projet, Charlène, la réalisation de cette initiative motivée par l’absence conséquente de bibliothèque au niveau de la ville, passera par la collecter des ouvrages de façon bénévole en France et particulièrement dans l’agglomération de Lyon auprès de certaines institutions locales, telles que des Universités, des écoles primaires, secondaires (collèges, lycées), des bibliothèques municipales, ou encore des particuliers ; la collecte des fonds via des manifestations culturelles et de vulgarisation du projet auprès des partenariats avec des associations telles que le Comité du Rhône de l’Unicef ou encore des Universités et l’achat de livres spécifiques d’auteurs locaux ou du continent.

Pour la réussite du projet, la collecte des contributions à partir de 5€ sur un objectif de 5000€ est lancée à l’endroit des bienfaiteurs et des amoureux des lettres ici