Trois jours avant le lancement de la Conférence nationale du leadership féminin, l’organisation a dressé les contours de cet événement, le 12 juin à Libreville.

Vue des officiels pendant la conférence de presse avec, notamment, Laéticia Mebalet (2e en partant de la droite), le 12 juin 2018 à Libreville. © Gabonreview

 

La deuxième édition de la Conférence nationale du leadership féminin se tient les 15 et 16 juin à Libreville, sous le thème «Leadership féminin, outil de changement et de développement de la société». A cette occasion, les organisatrices sont revenues, le 12 juin à Libreville, sur les contours de cette «grand-messe».

«Pendant cette conférence, nous allons échanger sur plusieurs thématiques avec toutes les femmes présentes et les expertes qui nous accompagnent lors de cette rencontre. Nous parlerons de l’éducation de la femme, de l’autonomisation de la femme et d’une thématique très demandée l’année dernière : la santé», a souligné la présidente de la plateforme Gabon Leadership, porte-parole de la conférence.

Selon Laéticia Mebalet, le thème retenu à cet effet est «Santé des femmes : Brisons les tabous !».«Parce qu’effectivement, il y a encore beaucoup de tabous et de non dits dans ce domaine. Il était donc important d’en discuter tout au long de cette conférence. Nous savons à quel point ce sujet préoccupe les femmes, ce qui concerne notamment le cancer», a-t-elle affirmé.

La deuxième édition de la conférence nationale du leadership féminin prévoit aussi un talk sur le thème «Diaspora féminine gabonaise, quelle implication dans le développement du pays ?». «Nous avons des compatriotes hors du pays et qui font aussi beaucoup de choses, qui apportent leur plus-value au développement du Gabon. Cette année, nous avons souhaité leur donner ce panel, pour qu’elles parlent de leurs expériences», a indiqué Laéticia Mebalet.

Si cette rencontre mettra un accent particulier sur les échanges, les débats et le partage, la formation ne sera pas en reste. Deux ateliers sont prévus à cet effet : «Femme, à la rencontre du numérique», et autre sur «La prise de parole en public». S’agissant du premier, notamment, la porte-parole de la conférence a déclaré : «Nous sommes dans une ère où le numérique est indispensable. Et donc, nous allons initier un atelier de formation pour les femmes, afin qu’elles soient édifié dans ce domaine».

Contrairement à la première édition, la Conférence nationale du leadership féminin 2018 a une marraine, en la personne de Catherine Samba-Panza. Chef de l’Etat de la transition en Centrafrique (entre 2014 et 2016), actuelle présidente l’Observatoire panafricain du leadership féminin (Opalef), elle est très attendue par les participantes sur les questions de leadership. «Elle va partager avec nous, en termes de regard croisé et d’expérience, son apport en matière de leadership féminin», a affirmé Laéticia Mebalet.

L’événement s’achèvera par un diner de gala, au cours duquel seront distinguées «ces femmes leaders sur divers plans (social, culturel, politique, économique), et qui essaient de mettre en lumière leurs talents», a conclu l’organisation.