La capitale gabonaise abritera du 10 au 13 mai 2017, la cinquième conférence africaine de management, co-organisée par la Société africaine de management (Sam) et l’Institut national de sciences de gestion (INSG) sur le thème «Servir l’Afrique par le management».

 

Réflexion sur l’approche managériale dans l’essor de l’Afrique. © ccprp

 

Conçue pour être une expérience très enrichissante de développement académique et de professionnalisation pour tous les participants, la 5e conférence africaine de management, se délocalise à Libreville du 10 au 13 mai prochain autour du thème générique «Servir l’Afrique par le management». Cette édition de la CAM introduit trois événements pré-conférence (« Agrégatifs », « Patronat », « Enseignement supérieur ») les 8, 9 et 10 mai 2017.

Cette réunion annuelle, présentée comme la manifestation scientifique principale de la Société africaine de management, recevra le secrétaire général du Cames, le Pr Bertrand Mbatchi, le Pr Taïeb Hafsi, titulaire de la Chaire Walter J. Somers de management stratégique international à HEC Montréal et le Pr Bachir Mazouz de l’École nationale d’administration publique (ENAP, Université du Québec, Montréal), Rédacteur en Chef de la revue Management international.

Il y aura selon les organisateurs, un large éventail de sessions d’échanges informatives et stimulantes au cours de ces assises, notamment : des interventions de décideurs et de chercheurs internationaux clés comme Pr Bertrand Mbatchi et Pr Bachir Mazouz…, des présentations de papiers aboutis en sessions compétitives ; des ateliers de développement de papier de recherche avec des commentaires écrits ; un consortium doctoral et des activités de réseautage et sociales.

«Au fil des éditions, la CAM s’est forgée comme une réunion annuelle des chercheurs et décideurs-clés qui s’intéressent au management dans le contexte africain, une communauté de personnes qui croient que le partage de leurs recherches en cours et de leur expertise contribue à renforcer l’émergence et le développement d’une Afrique meilleure par la connaissance. Mais la CAM, c’est aussi un rassemblement social d’anciens et de nouveaux amis, un écosystème qui se réunit chaque année», souligne le communiqué de la Société africaine de management, assurant que la SAM s’est donnée pour objectif «d’éliminer le sous-management, la principale cause du sous-développement de l’Afrique».

La 1ère édition de la CAM s’est déroulée à Dakar (Sénégal) en mai 2013, la 2ème à Cotonou (Bénin) en mai 2014, la 3ème à Douala (Cameroun) en mai 2015 et la 4ème à Ouagadougou (Burkina Faso) en mai 2016.