Ancrée dans l’autonomisation de la femme gabonaise, ce mouvement associatif a activement participé au Marathon du Gabon, les 2 et 3 décembre à Libreville. Objectif : apporter sa contribution à la lutte contre le cancer féminin mais aussi, et surtout, gagner en visibilité et susciter de nouvelles adhésions.


Quelques membres du mouvement avant le départ de «La Gabonaise», le 2 décembre 2017 à Libreville. © Gabonreview

 

Concept créé en mai 2016, L’appel des Mille et Une… est un rassemblement citoyen de la femme gabonaise, consciente des enjeux et des défis que représente la décennie de la femme en particulier et, son avenir en général. «C’est une mosaïque de femmes venus de divers horizons : étudiantes, actives, sans emplois», a confié la responsable communication de ce mouvement, le 3 décembre à Libreville.

«Nous sommes là pour changer la mentalité de la femme. Il s’agit notamment de leur faire comprendre que nous ne sommes pas là pour les prendre en charge. Au contraire, il s’agit de leur inculquer que si une femme a pu accéder à un poste décisionnel ou de responsabilité, mille autres peuvent le faire», a affirmé Noela Derecourt. Le mouvement se dit également être «une sorte d’observatoire veillant au respect du quota de 30% décrété par le chef de l’Etat, s’agissant de la représentation des femmes dans les sphères décisionnelles».

Noela Derecourt (à gauche) s’entretenant avec des candidates à l’adhésion. Et des produits de l’association lors du Marathon. © Gabonreview

Forte de plusieurs membres, l’association est actuellement engagée dans la formation de ses membres. «Nous avons défini un plan d’action pluriannuel et disciplinaire, s’étendant de 2017 à 2020. La phase que nous avons entamée est celle de la formation de nos membres. Elles sont formées depuis plusieurs mois sur les notions de leadership et des nouvelles technologies», a révélé Noela Derecourt. Actuellement, 33 membres de L’appel des Mille et Une… sont formés dans les filières couture, coiffure et esthétique.

Cherchant à gagner en visibilité, le mouvement associatif a pris part à la cinquième édition du Marathon du Gabon. «300 de nos membres ont pris part à cette édition du Marathon. Car nous sommes impliquées dans tous les combats en faveur des femmes», a souligné la responsable de l’association. «Et comme derrière le marathon il y a la lutte contre le cancer féminin, nous avons décidé de marquer notre engagement à ce niveau», a-t-elle ajouté.

A l’instar des années antérieures, cette édition du marathon a été  placée sous le signe de la lutte contre le cancer féminin. Le montant intégral des inscriptions des participantes à la course «La Gabonaise» est reversé à la Fondation Sylvia Bongo Ondimba (FSBO), pour son programme «Agir contre le cancer».

Au-delà de cet aspect, L’appel des Mille et Une a saisi cette opportunité pour susciter de nouvelles adhésions. Une vingtaine de femmes ont rejoint le mouvement à cette occasion. De nouvelles forces qui devraient confronter le mouvement dans ses ambitions pour la nouvelle année qui s’annonce. «Dans les prochains jours, nous comptons nous rendre dans les établissements d’enseignement pour la sensibilisation sur la prostitution en milieu scolaire», a conclu Noela Derecourt.