Le secrétaire général de l’Association des producteurs de pétrole africains (Appa) a annoncé la délocalisation du siège de la structure au Nigeria. Mahaman Louan Gaya a également fustigé la pollution enregistrée sur le continent africain.

Le secrétaire général de l’association des producteurs de pétrole africains (Appa), Mahaman Louan Gaya. © D.R.

 

Installé à Brazzaville au Congo, le siège de l’Association des producteurs de pétrole africains (Appa) dont le Gabon est membre, sera délocalisé à Abuja au Nigeria.

L’annonce a été faite par le secrétaire général de la structure, dans une interview parue le 5 mai dans l’Afrique tribune.

Selon Mahaman Louan Gaya, ce transfert a été décidé en conseil des ministres de l’Appa pour des raisons techniques et stratégiques. «Il permettra à l’Appa de s’arrimer aux grandes orientations pétrolières et énergétiques mondiales énoncées par les Nations unies (Initiative SE4All), l’Union africaine (Vision Minière de l’Afrique), le NEPAD, la Banque africaine de développement, le Conseil mondial de pétrole et le Conseil mondial de l’énergie».

Par ailleurs, le secrétaire général l’Appa a dénoncé, l’impact des hydrocarbures dans la pollution de l’environnement en Afrique. «C’est bien dommage de constater que l’industrie pétrolière est responsable d’une pollution généralisée de l’environnement et cela bien plus en Afrique que nulle part ailleurs dans le monde», s’est insurgé Mahaman Louan Gaya.

Selon ce dernier, les effets de la pollution ont lieu de façon générale, sur toute la chaîne de l’industrie pétrolière. La situation est due à la «mauvaise manipulation des hydrocarbures». Elle occasionne, précise Mahaman Louan Gaya, «la déforestation, la pollution de l’air, des sols et des eaux, la baisse de rendements agricoles, ainsi que l’apparition de nombreuses maladies (cancers, attaques cardiaques, problèmes respiratoires, troubles du système nerveux, troubles de la vue, fausse maternité, etc.)».

Pour le secrétaire général l’Appa, les zones les plus affectées sont «le Delta du Niger au Nigéria, le large du Congo à Pointe-Noire, l’Angola et l’Algérie».

Créée en 1987 à Lagos au Nigeria, l’Association des producteurs de pétrole africains (Appa) est une organisation intergouvernementale. Elle sert de plateforme de coopération, de collaboration, de partage des connaissances et de compétences entre les pays africains producteurs de pétrole.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga