Le gouvernement a annoncé, le 14 décembre, le retrait du lait infantile de marque Picot du groupe Lactalis, produit dans l’usine de Craon en France.

Des laits soupçonnés d’être contaminés à la Salmonellose retirés de la vente en France et dans d’autres pays. © Le Monde. fr

 

A l’instar du Maroc et du Soudan, le Gabon a suspendu, le 14 décembre, la commercialisation et les importations des produits de nutrition infantile de marque Picot, soupçonnés de contamination par des salmonelles. Après la confirmation de la présence de ces produits sur le territoire national, au terme d’investigations de la Direction générale de la concurrence et de la consommation (DGCC), le ministre Gabonais de l’Economie a effectivement acté cette mesure.

Dans le même élan, Régis Immongault a instruit les services de la DGCC de procéder à «l’évaluation des quantités présentes sur le territoire national par la DGCC, les importateurs-distributeurs et les pharmacies, dans les meilleurs délais». Le membre du gouvernement a également annoncé la mise en place du numéro vert 8085 pour les usagers. Objectif : signaler aux administrations compétentes la présence sur le territoire du lait de marque Picot.

Par ailleurs, Régis Immongault a demandé aux parents détenant encore les produits de nutrition infantile de marque Picot de ne plus les utiliser. Qu’ils soient neufs ou déjà entamés, et de changer immédiatement de lait. Tout comme il a suggéré aux parents de se rapprocher des services sanitaires compétents ou des pharmacies pour être conseillés.

Auteur : Alain Mouanda