Plusieurs pays viennent d’interdire la vente du lait Picot et produits similaires fabriqués par Lactalis. Au Gabon où ces marques sont commercialisées, les autorités tardent à rassurer.

Des laits soupçonnés d’être contaminés à la Salmonellose retirés de la vente en France et dans d’autres pays. © Le Monde. fr

 

Mis en cause dans la détection de la salmonellose chez les nourrissons, Lactalis, le groupe laitier français fabriquant du lait de marque Picot, Lémiel et Pepti Junior, tous commercialisés au Gabon, vient de retirer de la vente ces produits pour jeunes enfants, sous injonction du gouvernement français.

Selon le journal français cité par le journal Le Monde, 20 cas de salmonellose chez des bébés de moins de 6 mois ayant consommé des produits Lactalis ont suscité l’alerte du Gouvernement français dès le 2 décembre, entrainant le retrait de douze lots fabriqués entre la mi-juillet et la fin de novembre. Depuis le 10 décembre, date du retrait massif de la commercialisation énoncée par le Gouvernement français, environ 7 000 tonnes sont retirés du marché.

Le Gabon, à travers l’Agence gabonaise de la sécurité alimentaire (Agasa) censée examiner la question, ne s’est toujours pas prononcé jusqu’ici. Cette absence d’informations n’est pas de nature à rassurer les parents d’enfants consommateurs de ces produits. Car plus les jours passent, et plus il y des risques pour ces enfants de consommer le lait incriminé. Même si l’Agasa ne s’est pas prononcé, le ministère du Commerce devrait retirer ces marques de lait par précaution, pour la sécurité des enfants.

Au-delà de la suspension de la commercialisation et l’exportation de ces marques de lait, les stocks encore en vente ont également été rappelés au Royaume-Uni, en Grèce, au Maroc, au Soudan, au Pérou, en Colombie, au Bangladesh, au Pakistan et en Chine.

Les salmonelles sont généralement responsables d’une gastro-entérite bénigne, mais peut aussi entrainer des infections graves en particulier chez les personnes fragiles (jeunes enfants, personnes immunodéprimées, sujets âgés). Elles se manifestent dans le cas d’une gastro-entérite par l’apparition assez brutale de diarrhées, douleurs abdominales, nausées, vomissements, fièvres souvent élevés (38 à 40° C) entre autres.

Auteur : Alain Mouanda