Alors qu’elle vient de terminer un album inédit, Patience Dabany sera sur la scène du Palais des Sports de Libreville dans deux semaines. L’atmosphère : Gabon 9 Provinces. Le climat : la fête de l’indépendance.

Patience Dabany au tambour, lors d’une prestation scénique antérieure. © Gabonreview

 

Celle que de nombreux gabonais appellent La Mama n’était plus remontée sur scène au Gabon, il y a bien longtemps. À 74 ans bien sonnés, elle est annoncée au Palais des Sports de Libreville, le 16 août prochain, dans un spectacle organisé en partenariat avec le ministère de la Culture. L’évènement coïncide et marquera en effet la clôture du festival Gabon 9 Provinces.

Placé sous le thème  de la «découverte du patrimoine culturel immatériel et matériel des neuf provinces du Gabon», ce festival sera l’occasion pour le ministère de la Culture et des Sports d’offrir au public, dans l’atmosphère de la fête de l’Indépendance, les meilleurs chorégraphies des groupes traditionnels du Gabon tout entier.

Ainsi, en levée de rideaux, les deux meilleurs groupes de chaque province défileront sous les feux de la rampe avant Patience Dabany, soit 18 groupes pour les 9 provinces du pays. La diva lancera, à l’occasion, son nouvel album titré «La Mama 2.0», tout comme elle fera revivre à son public ses succès d’antan, d’hier et d’aujourd’hui.

Née Joséphine Nkama, Patience Dabany est icône de la musique gabonaise dans laquelle elle officie depuis les années 1980. Première épouse de l’ancien chef de l’Etat gabonais, Omar Bongo, elle est la mère de l’actuel chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo. Elle a aidé une nouvelle génération d’artistes à démarrer, comme Oliver N’Goma, Aziz Inanga ou Angèle Assélé. Elle a travaillé avec Quincy Jones, Jacob Desvarieux et bien d’autres célébrités. Patience Dabany a parrainé un bon nombre de jeunes talents au Gabon.