Le gotha diplomatique en mission à Libreville s’est donné rendez-vous ce jeudi 24 octobre 2013 à l’occasion de la 68e Journée des Nations unies dont le thème au Gabon portait sur «la contribution des Nations Unies dans la mise en place du Plan Stratégique Gabon émergent (PSGE)».

Dominique Guy Noël Nguieno, lors de son allocution radiotélévisée. © Gabonreview

Dominique Guy Noël Nguieno, lors de son allocution radiotélévisée. © Gabonreview

Place sous le thème «la contribution des Nations dans la mise en place du Plan Stratégique Gabon émergent (PSGE)», la célébration au Gabon de la 68e Journée des Nations unies a donné l’opportunité aux organisateurs, notamment les services du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération internationale, de la Francophonie, chargé du Nepad et de l’intégration régionale, d’organiser un certain nombre d’activités.

Officiels exécutant l'hymne des Nations unies devant l'hôtel des Affaires étrangères du Gabon. © Gabonreview

Officiels exécutant l’hymne des Nations unies devant l’hôtel des Affaires étrangères du Gabon. © Gabonreview

Dans ce contexte, la veille, mercredi 23 octobre 2013, le ministre délégué aux Affaires étrangères, Dominique Guy Noël Nguieno, a prononcé une allocution radiotélévisée dans laquelle il a dit la reconnaissance du Gouvernement au «Système des Nations unies pour l’appui multiforme qu’il n’a cessé d’apporter jusqu’ici au Gabon, notamment en matière d’aide au développement». Se réjouissant du fait que le thème de cette journée s’appuie sur l’apport des Nations unies à la mise en œuvre du PSGE, il a estimé que cet accompagnement devrait «tout naturellement se traduire par une adaptation aux nouvelles priorités de cette politique contenue dans le PSGE qui découle du projet de société «l’avenir en confiance» que le président de la République a bien voulu proposer au peuple gabonais».

Le jeudi 24 octobre, à l’ouverture de cette manifestation, Dominique Guy Noël Nguieno, dans un autre speech de circonstance,  a salué la signature en juin 2011, entre le gouvernement gabonais et le Programme des Nations unies, d’un programme pour l’aide au développement du Gabon, portant sur la période 2012-2016. «Cet important document porte principalement sur cinq axes de coopération majeurs parmi lesquels : l’amélioration de la gouvernance économique, la consolidation de la gouvernance démocratique, la croissance et la diversification de l’économie, la promotion du développement communautaire à travers la promotion du développement humain et social», a rappelé le vice-ministre.

A son tour, le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU et chef du bureau régional des Nations unies pour l’Afrique centrale (Unoca), Abou Moussa, a déclaré, rendant public le texte du Secrétaire général de l’ONU, que cette Journée est «l’occasion de réfléchir à ce que nous pouvons faire pour concrétiser notre vision d’un monde meilleur […] Grâce aux Objectifs du millénaire pour le développement, la pauvreté a été réduite de moitié. Nous devons maintenir la dynamique créée, élaborer un programme de développement pour l’après 2015 tout aussi enthousiasmant que celui auquel il succède et parvenir à un accord sur la lutte contre les changements climatiques».

Deux exposés ont également été faits portant, premièrement, sur le thème principal, présenté par le responsable du Système des nations unies à Libreville, Evelyne Pétrus Barry. Le second, par le responsable du Bureau de coordination du PSGE, Pacôme Moubelé Moubéya, portait sur la présentation de ce document dans lequel sont tracées les voies du développement du Gabon.

La célébration de la 68e Journée des Nations Unies à Libreville a également été l’occasion pour une vingtaine d’élèves de la section Diplomatie de l’Ecole nationale d’administration (ENA) et de l’Ecole préparant aux carrières administratives (EPCA) conduite par l’Ambassadeur Alfred Moungara Moussotsi, Directeur général des Affaires étrangères, d’effectué une visite du Bureau régional des Nations Unies pour l’Afrique centrale (UNOCA), le mardi 22 octobre 2013. Pendant plus de deux heures, ces futurs diplomates ont été édifiés sur les activités de cette institution inaugurée le 2 mars 2011 à la Cité de la Démocratie. Un exposé suivi d’échanges leur a permis de cerner le contexte de sa création, ses missions, ses priorités et son fonctionnement. Occasion également pour ces futurs diplomates de visiter les différentes sections de l’Unoca, notamment le Bureau du Représentant spécial, le Service d’Appui à la mission, l’Unité de l’Information publique, la Section politique, etc.

A l’esplanade du ministère des Affaires étrangères où se sont déroulées les manifestations, des stands ont été érigés afin présenter au public ce qui se fait au sein de ces institutions ou organismes.