Koffi Olomidé sur les races de Michael Jackson... Peau blanchâtre et procès sulfureux en perspective.

La star congolaise de la chanson Koffi Olomidé s’exprime enfin sur son séjour prolongé en RDC et sur l’affaire pour laquelle depuis 2008, il doit être entendu par la justice française.

Par crainte d’être interpelé par Interpol qui avait lancé un mandat d’arrêt international contre lui en 2008, dans le cadre d’une affaire de viol deux de ses danseuses, Koffi Olomidé a rompu le silence. L’artiste s’est exprimé au cours d’une conférence de presse, le week-end dernier à Kinshasa, consacrée à la sortie officielle de son nouvel effort «Abracadabra».

L’auteur, compositeur et interprète, s’est dit prêt à affronter la justice française dans un proche avenir afin de mettre un terme à la rumeur qui court toujours et au doute qui s’installe peu à peu dans la tête de ses fans. La star déclare d’ailleurs vouloir clamer haut et fort son innocence : «Quelle que soit la durée de la nuit, le soleil fini par apparaître. Je pense que tout problème quelle que soit sa grandeur, trouve toujours une solution. Bientôt, j’irai en Europe pour en savoir un peu plus sur le dossier. Je n’ai peur de rien», car rajoute-t-il : «la vérité finira par triompher.»