La deuxième édition du tournoi de football inter-arrondissements a été lancée le 18 juillet à Nzeng-Ayong, dans le sixième arrondissement de Libreville. 16 équipes issues des communes de Libreville, Owendo et Akanda prennent part à ce rendez-vous.

Le coup d’envoi du Klash, le 18 juillet 2018 à Libreville. © Gabonreview

 

Pierre Wilfried Pissa-Tchambo pendant son mot de circonstance. Vues des équipes Mvah AC et Olympique du PK5. © Gabonreview

Annoncée depuis plusieurs semaines, la deuxième édition du Klash, le tournoi de football inter-arrondissements, a été lancée le 18 juillet au stade de Nzeng-Ayong, dans le sixième arrondissement de Libreville. Peu avant le coup d’envoi de ce challenge organisé par Sismar Sports, le commissaire de la compétition a rappelé que «le Klash est une action à caractère sociale débouchant sur la détection des jeunes talents».

«Cette année, elle réunit les jeunes de 15 à 20 ans répartis sur 10 arrondissements s’étendant aux (…) communes de Libreville, Owendo et Akanda», a déclaré Pierre Wilfried Pissa-Tchambo. «Nous espérons offrir aux jeunes une plate-forme d’activités de loisirs, où ils pourront exprimer leur talent, sous les regards des professionnels du monde du sport, plus précisément du football», a-t-il ajouté.

Ce dernier a rappelé l’intérêt de cette discipline, un «vecteur de rassemblement et de communion» dans les villes, communes et quartiers retenus pour la compétition. «Nous considérons aussi que le football, dans ce cas précis, est une activité pédagogique qui permet de véhiculer des valeurs sociales importantes. Il s’agit notamment de l’esprit d’équipe, la discipline, le respect de l’autre et, surtout, le fair-play», a souligné Pierre Wilfried Pissa-Tchambo.

Le match d’ouverture a opposé Mvah AC à l’Olympique du PK5. 16 équipes sont en lice pour tenter de décrocher l’enveloppe d’un million de francs CFA. Avec, en prime, la réfection d’une aire de jeu dans la commune de l’équipe vainqueur. Le finaliste malheureux et le vainqueur de la petite finale empocheront respectivement 500 000 et 250 000 francs CFA.