Les audiences des sessions criminelles ont repris le 24 juillet à Port-Gentil, avec l’affaire Gervais Mavoungou.

© Valérie Fourneyron

 

Suspendues il y a quelques jours pour raison de nullité de procédures à la demande des avocats des accusés, les audiences en session criminelle ont repris le 24 juillet à Port-Gentil, dans la province de l’Ogooué-Maritime.

Inscrites au rôle de la session criminelle extraordinaire de la Cour d’appel judiciaire de Port-Gentil, du 24 juillet au 2 août, les audiences débuteront notamment sur l’affaire Gervais Mavoungou. Ce dernier est poursuivi pour viol sur mineure de moins de 15 ans. La cour examinera au total cinq affaires criminelles : une affaire de viol, une affaire d’incendie volontaire, une autre de coup mortel et la dernière sur vols avec violence, en raison de deux affaires par jour.

Passera en audience, Narcisse Kouakanou poursuivi pour viol sur mineure de moins de 15 ans. Sera également jugé Boungoumbina, pour coup mortel.

Lors de la demande de suspension des sessions, les avocats des accusés avaient soulevé le non-respect des dispositions légales exigeant que les notifications parviennent à leurs clients 15 jours avant le début des de la session.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga