Lancées 21 mars à Libreville par la Société des brasseries du Gabon (Sobraga), les journées sociales Akewa se sont poursuivies le 23 mars au Centre hospitalier universitaire d’Akanda (CHUA), avec la distribution de 300 bidons de 10 litres d’eau aux services de pédiatrie et maternité hospitalisation.

Le directeur commercial de la Société des brasseries du Gabon, lors de la distribution d’eau aux patient du CHUA, le 23 mars 2018. © Gabonreview

 

Les journées sociales Akewa initiées par la Société des brasseries du Gabon Sobraga battent leur plein dans les structures sanitaires deux jours après leur lancement, le 21 mars à Libreville.

Ce vendredi 23 mars, le tour est revenu au Centre hospitalier universitaire d’Akanda d’accueillir l’activité de distribution d’eau produite par Sobraga. À cette occasion, 300 bidons d’eau de 10 litres ont été offerts aux services de pédiatrie et hospitalisation ainsi qu’a l’ensemble du personnel du (CHUA).

Une action dont s’est félicité le directeur général adjoint du (CHUA). «Merci de nous apporter le rafraichissement pour la deuxième année. Votre passage au CHUA est un maillon supplémentaire, puisque l’eau est le lien qui lie chacun de nous au sein et en dehors de l’hôpital», a déclaré le Pr Simon Pierre Ategbo.

© Gabonreview

Même satisfaction exprimée par les patients, dont la représentante, Madeleine Nzimba, a remercié la société de les assister dans leur situation.

Au-delà de la joie du personnel du CHUA, l’acte posé par la Sobraga montre, selon le directeur commercial que la société est proche des couches défavorisées de la population. Pour Joel Gallato en effet, «cela prouve que la volonté qu’avait la Sobraga, il y a un an, de proposer aux populations gabonaises une eau de qualité dans un format de 5 et 10 litres, était très bonne et que cela mérite de se perpétuer». Aussi, pour innover, cette année, Sobraga se propose-t-elle d’étendre son action jusqu’à Port- Gentil dans l’Ogooué-Maritime.

Akewa est une eau de source produite et mise sur le marché en 2017 par Sobraga. Elle est accessible aux formats de 5 litres (1 250 francs CFA) et 10 litres (2 000 francs).

Conçue conformément aux normes internationales exigées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), cette eau ne présente, selon le directeur commercial de Sobraga Joel Gallato, aucun danger à être consommée aussi bien par les adultes, les jeunes, les moins jeunes que par les nouveaux-nés.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga