Le 17 avril dernier, les femmes ont célébré la journée nationale qui leur est dédiée par les pouvoirs publics depuis 1998. A Port-Gentil, en l’absence des cérémonies officielles, les employées de la société pétrolière Addax Petroleum Oil and Gas Gabon, et les épouses de leurs collègues hommes, ont reconduit leur fête interne.

© Gabonreview

© Gabonreview

 

© Gabonreview

© Gabonreview

Pour cette troisième édition placée sous le thème «La femme : veuvage, droits et autonomisation», les manifestations ont débuté une marche, remportée par Aude Cynthia Magholou, suivie sur le podium de Fleuronne Foume Eyang et Isabelle Dimas Akoué. Le volleyball, le football, le basketball figuraient également au menu des activités sportives auxquelles cinq veuves ont pris part. Le tout dans une belle ambiance de réjouissance et de partage. À l’occasion Ces dernières ont bénéficié d’un important appui d’Addax Petroleum et certains partenaires que sont l’association des veuves, le service provincial de la famille ainsi que d’Honorine Nzet Biteghe (ancien membre du gouvernement) et d’Aimée Félicité Essono, consultante en genre et développement.

Ce don en matériel et numéraire, transmis par le directeur général adjoint technique, Siméon Edzo Mezui, était essentiellement composé de matériel de construction, de matelas, congélateurs, machine à coudre, des enveloppes devant servir de fonds de commerce et de bourse pour des cours de rattrapage, etc. Pour lui, ce geste traduit la solidarité d’Addax Petroleum aux veuves, en dépit de la situation actuellement peu reluisante dans le monde du pétrole.

Mesdames Nzet Biteghe et Essono, conférencières, ont jeté leurs regards sur le traitement réservé à la veuve pendant le veuvage et sur les aspects juridiques, en matière de protection de la veuve et de l’orphelin. Le tandem a instruit les femmes sur les droits successoraux. Le tout dans l’optique de les prémunir contre la spoliation dont certaines sont souvent, hélas, victimes.