Valoriser les savoir-faire extra-professionnels de ses employées à travers des ateliers concours. Tel a été le fil conducteur de la célébration de la journée de la femme par la Caisse nationale de sécurité de sociale (CNSS), le 24 avril à Libreville.

Nicole Assélé visitant le stand de l’atelier concours de cuisine, le 24 avril 2018 à Libreville. © Gabonreview

 

© Gabonreview

La Caisse nationale de sécurité de sociale (CNSS) a célébré la journée nationale de la femme, le 24 avril à Libreville. Plusieurs activités, notamment des ateliers concours, ont rythmé cette célébration validée et encouragée par la directrice générale de l’institution. «C’est la fête de la femme et nous la célébrons à notre façon. Secrétaire, comptable et autres, nous avons des activités que nous menons dans notre intimité. Et c’est ce que nous sommes venues montrer ici», a déclaré Nicole Assélé.

En effet, les ateliers concours tournaient autour de l’esthétique, l’artisanat, la coiffure ou encore la cuisine. «Les participantes sont venues exposer leur savoir-faire dans ces domaines extra-professionnels. C’est aussi une occasion pour elles de vendre leur produits et savoir-faire», a poursuivi la patronne de la CNSS. La chef de projet de cette manifestation, pour sa part, est revenue sur les contours de l’évènement.

«Cette année, nous avons choisi comme thème : La CNSSiste, une femme aux talents multiples. Il s’agit de montrer qu’en dehors de l’aspect professionnel, nous sommes animées par certaines passions», a souligné Murielle Ngou Mve Ngou. Cette dernière a également précisé les critères d’évaluation retenus dans le cadre de chaque atelier concours. Au niveau de la cuisine, notamment, le goût et la présentation du plat ont été les critères prépondérants. «Avant de goûter un plat, celui-ci doit donner envie. Au-delà, il y a également l’originalité», a souligné Murielle Ngou Mve Ngou.

Trois lauréates ont été désignées par atelier. Au-delà des enveloppes récompensant les gagnantes, les participantes ont reçu une attestation de participation. «L’important n’est pas nécessairement de gagner, mais de participer. Signée de la directrice générale de la CNSS, des attestations de participation ont été remises à toutes les participantes», a conclu Murielle Ngou Mve Ngou.

Initialement prévue le 17 avril, la journée nationale de la femme a été célébrée cette année sous le thème «La prise en compte des femmes rurales et autochtones : gage d’un développement inclusif et durable».