Après avoir flirté, de longues années durant, avec les délices du haut niveau de l’arbitrage, celui qui fut élu meilleur arbitre belge des saisons 2007, 2008, 2009 et 2013, a décidé de ranger son sifflet et de s’essayer dans l’administration gabonaise.

Jérôme Efong Nzolo. © Capture d’écran/Gabonreview

Jérôme Efong Nzolo. © Capture d’écran/Gabonreview

 

On n’entend plus parler de lui sur les pelouses de Belgique. Mais où est-il donc passé depuis février dernier ? Jérôme Efong Nzolo, celui qui s’était fait remarquer en arbitrant sans jamais se départir de son large sourire, a décidé de ranger son sifflet et de se mettre au service du sport dans son pays natal. «J’ai fait un bilan de ma vie et j’estime qu’il est temps de consacrer davantage d’énergie et de temps à d’autres choses», explique-t-il sur la rtbf.be, assurant : «Ma carrière d’arbitre était très bien. J’ai toujours pris plaisir à arbitrer. Malheureusement, toutes les bonnes choses ont une fin. C’est pour des raisons personnelles que j’ai décidé d’arrêter maintenant et pas après».

De sources concordantes, l’homme se serait établi à Libreville depuis avril dernier où il ferait partie du staff chargé de l’organisation de la prochaine Coupe d’Afrique des nations 2017. «Nous nous appelons encore souvent, même s’il est très occupé par ses nouvelles fonctions d’adjoint au ministre des Sports. Il coordonne les différentes fédérations sportives dans son pays et s’occupe également de l’organisation de la Can 2017 au Gabon», a confié Jacques Loiseau, qui fut longtemps superviseur des arbitres et qui a noué des liens d’amitié avec lui.

Jérôme Efong Nzolo fut l’un des arbitres belges les plus en vue de la dernière décennie, sans toutefois parvenir à s’imposer au niveau européen. N’ayant jamais arbitré de match de Ligue des champions, ni d’Europa League, hormis des tours préliminaires, sa désignation pour arbitrer, le 3 août 2013, le «Trophée des champions 2013 à Libreville au Gabon», constitue pour lui une belle reconnaissance de la part de son pays d’origine.