Pour lui avoir tout donné et permis d’être ce qu’il est aujourd’hui, Jean Pierre Oyiba, le député de la commune de Franceville a tenu à remercier le 27 janvier la capitale provinciale du Haut-Ogooué et sa population.

Jean Pierre Oyiba en chemise blanche et lunette sombre ému par l’accueille qui lui a été réservé. © Gabonreview

 

Le député de la commune de Franceville a communié le 27 janvier au Stade Rénovation, avec plus de 15.000 habitants de sa circonscription électorale. Une rencontre placée autour des valeurs de reconnaissance, de partage et d’amour. Des valeurs qui drapent chacune de ses actions, précise-t-il, aussi bien à l’endroit des notables, des femmes que de la jeunesse.

Quelques moments de la cérémonie de présentation de vœux, le 27 janvier à Franceville. © Gabonreview

«Peuple de Franceville, terre de mes ancêtres. Je vous aime beaucoup. Je vous aime parce que Franceville m’a tout donné. Elle m’a donné la vie, elle m’a permis d’apprendre, Franceville est à la base de tout ce que je suis aujourd’hui », a-t-il déclaré, témoignant en sa qualité de député de la province du Haut-Ogooué sa gratitude pour la confiance qui lui a été faite tout au long de ce mandat qui s’achève.

Jean Pierre Oyiba ne fait pas mystère de sa quête. Il est venu solliciter une nouvelle alliance avec sa base électorale pour un nouveau mandat, en début de cette année qui annonce le renouvellement de l’Assemblé nationale. Même si le discours ne le dit pas, les actes sont explicites.

«Vous savez, comme il est de mon devoir et comme il est de tradition, à pareille période de l’année, j’ai toujours le plaisir de me retrouver parmi vous. Et c’est ce plaisir qui m’amène ce mois de janvier à vous adresser mes vœux les plus chaleureux et les plus fervents de santé, de paix intérieure, de prospérité, de réussite et d’amour», a-t-il poursuivi.

Comme pour mieux appliquer les valeurs du partage et de gratitude, celui que les Francevillois appellent affectueusement J.P.O est venu les mains pleines de présents pour satisfaire les besoins de chacun.

Le membre du Comité permanent du bureau politique du PDG a offert 4500 pagnes aux femmes de l’UFPDG-Franceville. Des pagnes brandés aux couleurs du parti avec ce message : «ensemble pour le Gabon, Merci Ya Ali».

Le député a également offert plus de 1300 chaises VIP qui seront réparties entre les confessions religieuses et la mairie de Franceville, notamment pour les officiers d’état-civil et la salle de mariage. A ce lot de chaises s’ajoutent des armoires et 3 climatiseurs pour le conseil municipal et des instruments de musique pour les confessions religieuses.

Si les 15 établissements secondaires de Franceville ont reçu des ordinateurs et des imprimantes, Jean Pierre Oyiba a offert également à sa ville une ambulance, des médicaments et des matelas médicaux pour les hôpitaux publics de Franceville, ainsi que des denrées alimentaires pour la population.

Par ailleurs, le député s’est engagé à financer un certain nombre d’activités pour les élèves et étudiants de Franceville. «Je m’engage à prendre en charge les coopératives des établissements secondaires de Franceville ainsi que les 3 mutuelles de UST afin de leur offrir des moments récréatifs en fin d’année. Mais également leur préparation au BEPC et BAC blancs pour que leurs résultats s’améliorent», a-t-il affirmé, assurant être avec eux jusqu’à la fin pour avoir des résultats meilleurs que ceux de l’année dernière.

Très touché par cette action, le maire de Franceville, Roger Ayouma, a remercié le député au nom de la population. «L’opération que vous venez de mener fait montre des valeurs de partage, de solidarité, valeurs réaffirmées par le président Ali Bongo dans ses adresses à la Nation. Que cette mobilisation des hommes, des femmes et de la jeunesse de notre commune de Franceville, vous donne encore plus de légitimité et plus de détermination à continuer à réunir vos électeurs», a-t-il souhaité.

Pour conclure, Jean Pierre Oyiba a appelé sa base électorale à ne pas se laisser distraire par certains discours. «Evitez de vous faire distraire par des vendeurs de vent et d’illusion qui sillonnent notre pays, notre province et notre belle capitale Franceville».