Le corps de David René Bellet-Brissaud, athlète en provenance du Gabon, ayant disparu le 13 avril dernier à Port Elisabeth, a été retrouvé suite à une recherche approfondie de la police sud-africaine.  

Le Français David Bellet-Brissaud. © Contribution familiale/Lydie Bellet-Brissaud/AFP

 

Arrivé en Afrique du Sud le 13 avril avec son épouse Lydie, David René Bellet-Brissaud devait participer pour la première fois à la course du Ironman de la Standard Bank, du 14 au 15 avril dernier à Port Elisabeth. L’homme avait quitté nuitamment son hôtel et a été porté disparu.

La découverte de son corps s’est effectuée après la fourniture, par une entreprise dénommée Transnet, de nouvelles images de vidéosurveillance, a indiqué un journal local, The Herald. Un premier film avait permis d’identifier Bellet-Brissaud, portant un maillot Adidas dans le port de la ville. D’autres images montrant un homme sautant entre des bateaux ont d’abord laissé croire qu’il s’agissait du recherché, mais ce n’était pas lui en réalité.

Après une autopsie, le vendredi 20 avril dans la matinée, il a été conclu que le sportif français vivant au Gabon s’était noyé. Son corps a, en effet, été retrouvé, la veille, dans le port de Port Elizabeth, alourdi par un pneu attachée autour des chevilles. Selon la porte-parole de la police locale, Priscilla Naid, «aucun homicide n’est suspecté

La découverte de son corps a dévasté sa famille qui avait lancé un appel avec récompense pour toute contribution concluante dans la recherche de l’athlète.