Une délégation d’hommes d’affaires chinois a entamé le 28 septembre des rencontres avec les chefs des administrations sectorielles gabonaises, pour examiner les opportunités d’investissements dans plusieurs secteurs de l’économie.

Les hommes d’affaires chinois en discussion avec les responsables des administrations sectorielles gabonaises. Libreville le 28 septembre 2017. © Gabonreview

 

© Gabonreview

Du 27 au 30 septembre, une délégation de 34 hommes d’affaires chinois conduite par Liu Shaoxi, président du Yihua entreprise Group. Co, séjourne au Gabon pour une visite d’affaires.

Initié par l’Agence nationale de promotion d’investissements du Gabon (ANPI), le séjour de la délégation chinoise prévoit des rencontres avec les responsables des administrations sectorielles gabonaises.

Selon le directeur de la promotion des investissements à l’ANPI, ces rencontres visent à «présenter les projets et opportunités d’affaires qu’offre le Gabon dans les secteurs du bois, des mines, de l’agriculture, du tourisme, du numérique, de l’immobilier, de l’eau et de l’énergie.», a déclaré Ghislain M. Mboma.

La partie gabonaise a présenté aux hommes d’affaires chinois les projets envisagés dans quatre secteurs. Dans le secteur forestier, le Gabon envisage la construction de 5 domaines industriels, l’opérationnalisation de la bourse du bois et son installation dans la zone économique de Nkok.

Dans le secteur du tourisme, Libreville souhaite assurer le développement des activités d’éco-tourisme, la recherche de promoteurs et la construction d’un réseau de 12 hôtels et Lodges de luxe.

Pour le secteur agricole, le Gabon propose le développement de deux segments : les fermes agro pastorales et le projet graine. Les opportunités dans le secteur des mines, portent sur le projet Maboumine, l’exploitation du gisement de Milingui, l’exploitation de l’or de Minkébe, l’exploitation de la barytine de Doukekei et le projet de levée géophysique aéroporté.

En ce qui concerne le secteur de l’eau et de l’énergie, les projets portent sur la construction du barrage de l’Okano Fe2, la construction du barrage de Booué, ainsi que la construction du barrage de grand Poubara phase 2.

Si les hommes d’affaires chinois ont estimé, par la voix de Zheng Quanjio, représentant Liu Shaoxi, que les projets présentés au cours de cette journée sont intéressants, les discussions vont se poursuivre pour une meilleure définition des offres avec les administrations gabonaises.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga