Le bureau du conseil sino-gabonais de l’investissement a été mis en place, le 26 décembre 2017 à Beijing. Il a pour objectif de promouvoir les opportunités d’investissements chinois au Gabon.

Un conseil sino-gabonais de l’investissement mis en place, le 26 décembre 2017 à Beijing. © D.R

 

Les relations sino-gabonaises ont franchi un nouveau cap de leur coopération gagnant-gagnant dans le domaine économique, commercial et financier. Le 26 décembre 2017 à Beijing, en effet, le bureau du Conseil sino-gabonais de l’investissement a été mis en place.

Cette structure s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Mémorandum d’entente (Mou) signé, le 8 décembre 2016, entre le Conseil chinois pour la promotion de l’investissement et du commerce (CCPIT) et l’Agence nationale de promotion des investissements privés (ANPI) du Gabon.

© D.R

«La Chine souhaite travailler étroitement avec le pays ami qu’est le Gabon, en mettant pleinement en valeur leurs atouts respectifs et leur complémentarité économique, à créer de nouveaux pôles de croissance dans la coopération économique et commerciale gagnant-gagnant, à intensifier les contacts personnels dans tous les domaines, à élargir les échanges», a confié à L’Union, l’ambassadeur de Chine au Gabon, Hu Changchung.

Selon les termes de sa charte, le Conseil sera assuré par le CCPIT et jouera un rôle très actif dans la mobilisation des entreprises chinoises, en vue d’investir au Gabon. Il devra aussi organiser les activités de promotion commerciale visant à attirer les entreprises chinoises au Gabon et les entreprises gabonaises en Chine.

Le Conseil sino-gabonais de l’investissement rassemble en son sein des entreprises chinoises du secteur du manufacturier, des énergies renouvelables, construction et traitement des installations chimiques, traitement de manganèse, l’industrie du bois. Au premier trimestre 2017, les échanges commerciaux entre le Gabon et la Chine se sont établis à 581,2 milliards de francs CFA au premier trimestre 2017. Soit deux fois plus que l’année 2016.

La dynamique haussière des exportations du géant asiatique vers le Gabon a été surtout tirée par le pétrole, le manganèse et le bois scié, avec près 478 milliards de francs de marchandises importées du Gabon.