Huit mois seulement après le lancement de son produit Canal Box, le Groupe Vivendi Africa (GVA) talonne déjà l’opérateur historique de l’accès Internet très haut.

© dmcdn.net

 

Filiale de Vivendi dédiée au développement de l’accès Internet très haut débit en Afrique, le Groupe Vivendi Africa (GVA) Gabon tisse progressivement sa toile dans le pays via son produit Canalbox, mis sur le marché depuis octobre 2017. Entamé dans le nord de Libreville, grâce à la capacité apportée par le câble sous-marin ACE, le déploiement de Canalbox s’étend progressivement dans la capitale. «Nous sommes en conformité avec nos objectifs en matière de raccordements», a révélé Benjamin Delage, directeur projet chez GVA Gabon, relayé par Jeune Afrique.

Un produit visiblement très prisé par les consommateurs. Deux mois après son lancement, en effet, GVA Gabon affichait déjà 40,73 % de parts de marché. Soit un chiffre d’affaires mensuel de 49,8 millions de francs CFA, derrière son unique concurrent sur le marché de l’Internet résidentiel via la fibre optique, Gabon Telecom (59,27 %). Sur le segment résidentiel incluant aussi le mobile et les opérateurs de réseau mobile virtuel, la filiale de Vivendi arrive également en deuxième position avec 17,45% des parts de marché.

Une montée en puissance facilitée par Canal+, dont GVA Gabon utilise le réseau de distribution pour commercialiser produit et assurer un service de qualité à la clientèle. Se prêtant au jeu de la concurrence, Gabon Telecom n’a toutefois pas rendu les armes face à la filiale de Vivendi. Le jour du lancement officiel de l’offre de GVA Gabon, son rival a notamment baissé son prix pour s’aligner sur le tarif proposé par le nouvel entrant, pour le plus gros bonheur des abonnés de l’opérateur historique des télécoms au Gabon.

Auteur : Stevie Mounombou