Le ministre du Travail, Eloi Nzondo a procédé le 8 août à Libreville à la signature des 9 contrats de subvention à la formation et l’insertion professionnelle, financés par l’Union Européenne à hauteur de 571 millions de francs CFA.

Le ministre du Travail Eloi Nzondo et ses collègues au sortir de la signature des neufs projets d’insertion Libreville, le 8 août 2017. © Gabonreview

 

© Gabonreview

Dans l’objectif de former 1002 jeunes gabonais âgés de 16 à 25 ans, déscolarisés ou vivant avec un handicap, 9 contrats de subvention à la formation et à l’insertion professionnelle ont été signés le 8 aout par le ministre du Travail Eloi Nzondo.

Financés à hauteur de 571 millions de francs CFA, ces contrats représentent 9 propositions de projets de formation et d’insertion professionnelle. Ceux-ci ont reçu l’approbation de la délégation de l’Union européenne, suite à l’appel à propositions lancé le 18 novembre 2016 par le Projet d’appui à la formation et à l’insertion professionnelle (AFIP).

Les 9 projets retenus ont été présentés par les opérateurs suivants : ONG Acte, ONG Sifos, Lycée technique Bernard Obiang d’Oyem, Lycée technique Nyonda Makita de Mouila, Lycée technique Fulbert Boungotha de Moanda, Le Lycée technique de Bikele, ONG Junior Achievement Gabon de Port-Gentil et le Centre des métiers de la pèche et de l’aquaculture.

Le projet porté par l’ONG Acte consiste à former en 11 mois à Lambaréné et Port-Gentil, 132 jeunes dans les métiers du numérique et de l’informatique, pour un montant de 65.500.000 de francs CFA.

L’ONG Sifos va former, en 12 mois à Libreville, 120 jeunes déscolarisés dans le secteur automobile (mécanicien auto, électricien, climatisation auto carrossier) pour une enveloppe de 64.617.051 de francs CFA, avec l’appui des ateliers de mécaniques automobile de Libreville et Owendo.

Le projet du Lycée technique Bernard Obiang d’Oyem consiste à former, en 10 mois à Oyem, 100 jeunes dans les métiers de la maintenance industrielle, pour une enveloppe de 64.249.920 francs CFA. Le Lycée technique Nyonda Makita de Mouila formera en 12 mois à Mouilla, 100 jeunes dans les métiers agricoles pour un montant de 65.564.773 francs CFA.

Lycée technique Fulbert Boungotha de Moanda a reçu une enveloppe de 50.217.107 de francs CFA, pour former en 10 mois à Moanda, 150 jeunes dans les métiers d’électro mécanique.

Une enveloppe de 65.429.523 de francs CFA a été octroyée au Lycée technique de Bikele pour la formation de 100 jeunes, en 10 mois, dans les métiers de bâtiment.

L’ONG Junior Achievement Gabon de Port-Gentil compte former, en 12 mois, 100 jeunes en techniques agricoles dans la filière de l’huile de palme, pour un montant de 65.564.773 francs CFA. Cette ONG formera également, en 12 mois à Port-Gentil, 100 jeunes dans les métiers de la maintenance industrielle pour une enveloppe de 65.595.697 francs CFA.

Le Centre des métiers de la pèche et de l’aquaculture va former 100 jeunes, en 12 mois à Oyem, pour une enveloppe de 65.540.912 francs FCFA.

Pour le ministre du travail, «ces projets auront pour finalité d’expérimenter au sein du système de l’éducation technique et formation professionnelle un nouveau dispositif de formation professionnelle en alternance, permettant d’améliorer l’insertion et l’intégration sociale des jeunes», a affirmé Eloi Nzondo, en sa qualité de maitre d’œuvre du projet Afip.

Étaient également présents à la cette cérémonie, Biendi Manganga Moussavou, ministre de la Promotion des Petites et Moyennes Entreprises, Olivier Koumba Mboumba, ministre délégué à l’Economie et Patricia Taye, ministre délégué au ministère du Travail.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga