La société de construction indienne NBCC a annoncé avoir conclu un contrat pour la construction de palais de congrès dans neuf pays africains, dont le Gabon.

Image illustrative d’une salle de congrès. © planète.acoustique.com

 

Le Gabon devrait bientôt se doter d’une salle de congrès. C’est du moins l’information relayée par journal Control Money, dans sa parution du 3 mai. Confié à la société indienne NBCC, le projet découle d’un contrat conclu par le ministre des Affaires extérieures indiennes avec neuf pays africains : le Niger, l’Ouganda, le Malawi, la Zambie, le Libéria, la Gambie, le Burkina Faso, le Togo et le Gabon.

Selon Anoop Kumar Mittal, un responsable de NBCC, «ces projets à l’étranger contribueront grandement à faire du CCNB un formidable PMC outre-mer». La construction des salles des congrès en Afrique s’inscrit dans le prolongement d’un crédit concessionnel de 10 milliards de dollars offert par l’Inde à l’Afrique sur cinq ans, lors du troisième Forum Inde-Afrique (IAFS) tenu en décembre 2015.

Ce crédit est assorti d’un don de 600 millions de dollars destinés à la création de 100 instituts de renforcement des capacités dans les secteurs de transport, l’énergie propre, l’irrigation, l’agriculture à travers l’Afrique.

En dehors de la construction de ces infrastructures, le CCNB prévoit «explorer d’autres marchés dans ces pays, pour permettre aux ingénieurs indiens et autres employés de se familiariser avec les technologies de construction modernes».

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga