Après le traditionnel défilé du 17 août sur le boulevard du bord de mer, la célébration de la Fête nationale s’est poursuivie, en soirée, dans le ciel Gabonais avec un grand spectacle pyrotechnique dans chaque capitale provinciale. À Libreville, les feux d’artifice constituaient l’entracte géant d’un concert sous le thème «hommage aux anciens».

© Gabonreview

 

© Gabonreview

Spectacle incontournable de la journée de Fête Nationale à Libreville, le feu d’artifice et le concert, comme les années antérieures, ont émerveillé les populations et illuminé le ciel Gabonais, sur fond de musiques du terroir, livrées en live. Lancé devant le wharf en face de la présidence de la République, le show pyrotechnique du 17 août 2018 était éblouissant, flamboyant et ses multiples couleurs ont nuitamment ensoleillé le ciel Librevillois, mais aussi de huit autres chefs-lieux de province. Ce, au grand bonheur de la foule de curieux.

Des lumières multicolores dans le ciel de Libreville

Devenue une tradition, notamment lors des fêtes de fin d’année et de l’indépendance, l’édition 2018 de la fête nationale a tenu le pari de la mobilisation. Cette année encore, malgré le climat économique morose et les mesures d’austérité controversées, la population a massivement rallié le front de mer. Des milliers de personnes, résidantes ou de passage à Libreville, ont tenu à assister au spectacle pyrotechnique offert par le couple présidentiel.

Les projectiles ont été tirés depuis le jardin du wharf en face de la présidence de la République pendant 30 minutes. Les couleurs étaient variées. Des chandelles spéciales à effets multiples ont formé des gerbes de lumière et des étoiles dans le ciel accompagnées d’explosions. Cris de joie, applaudissements, pleurs des tout-petits, tous les types d’émotions et de commentaires étaient de la partie.

«Je suis très heureux d’être ici avec ma famille. Tout est organisé pour nous permettre de vivre des instants de joie avec ceux qui se sentent patriotes. Car c’est, la célébration de l’indépendance qui se poursuit pour nous, populations de Libreville», a confié une certaine Ginette Azizet, remerciant les organisateurs pour la distribution gratuite, au public, de limonades et bouteilles d’eau. «Cette distraction ne m’a coûté que le prix du transport».

L’hommage aux anciens

Débuté à 20 H 40, le concert sous le thème «hommage aux anciens», dont le feu d’artifice était l’intermède, s’est achevé à 00 H 40, après près de quatre heures de prestation. Le spectacle a permis aux artistes en herbe de côtoyer les notoriétés nationales, à l’instar d’Amenen, Marcy, Ariel T ou Hilarion Nguema accompagné par le groupe Oss Orchestra. Le thème invitait les jeunes artistes à interpréter quelques tubes des vétérans tels que : Pierre Akendengue, Aziz Inanga, Patience Dabany, Mackjoss, etc.

Contrairement à une rumeur selon laquelle les artificiers viennent toujours de l’étranger, ce feu d’artifice est proposé, depuis plusieurs années, par une société locale qui réalise synchroniquement la même chose dans chaque capitale provinciale. On imagine bien le bonheur des populations de l’Hinterland, qui parfois se sentent oubliées, parce qu’il ne se passe pas souvent grand-chose dans l’arrière-pays.  Ce spectacle nocturne dans les cieux du Gabon profond est d’ailleurs devenu le rendez-vous annuel et le clou de chaque fête de l’indépendance.