Déployés dans la capitale provinciale de l’Ogooué-Maritime une semaine durant, le ministère de la Santé, la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS) et la Croix-Rouge gabonaise viennent d’achever une campagne de sensibilisation contre l’hypertension artérielle et le diabète.

Les patients venus très nombreux à la campagne de dépistage de l’HTA et du diabète à Port-Gentil. © CNAMGS

 

Après un déploiement d’une semaine à Port-Gentil, la campagne de prévention de l’hypertension artérielle et le diabète des équipes médicales du ministère de la Santé, de la CNAMGS et de la Croix-Rouge, s’est achevée le 19 octobre.

De nombreuses personnes ont pris d’assaut les lieux identifiés pour cette action sanitaire destinée au dépistage de ces deux pathologies. Le but de la CNAMGS étant de mener une opération de proximité en allant vers les populations pour mieux les informer, les sensibiliser et prévenir ce type de maladies. Soit un «bel exemple de solidarité», soutient-on du côté de la CNAMGS.

Sur l’ensemble de la campagne, 955 personnes ont été dépistées. Et plus de 5000 dépliants distribués. 453 hommes et 502 femmes ont été examinés. Selon les statistiques de cette caravane, sur l’échantillon dépisté, 32% ont des antécédents familiaux d’hypertension artérielle ; 6% de diabète et 21% d’hypertension artérielle  et diabète cumulés. Avec, de part et d’autre, une prédominance féminine.

Cette campagne a été organisée dans le cadre de la célébration des 10 ans de la CNAMGS. Elle se poursuivra dans les autres capitales provinciales du pays. La première étape de cette vaste opération de prévention et de sensibilisation a eu lieu à Libreville durant dix jours, du 7 au 17 août 2017. Après Port-Gentil, la caravane va se déporter le mois prochain dans les provinces du Haut-Ogooué et de l’Ogooué-Lolo.