Gabon Oil et Valcoo ont signé un contrat d’enlèvement du permis pétrolier Etame Marin, le 25 juin à Libreville. À travers ce contrat, Gabon Oil va accroitre d’environ 17% ses volumes de brut à commercialiser.

Les directeurs généraux de Valcoo et Gabon Oil Sidney Black et Arnaud Calixe Engandji Alandji lors de la signature du contrat, le 25 janvier 2018. © Gabonreview

 

L’Etat gabonais vient d’acquérir une part non négligeable dans la commercialisation des parts de pétrole brut du champ Etame Marin, à travers la signature du contrat d’enlèvement entre Gabon Oil et Valcoo.

Matérialisé par Arnaud Calixe Engandji Alandji et Sidney Black, respectivement directeurs généraux des deux sociétés, ce contrat permettra à l’Etat d’avoir une meilleur maitrise de la chaine des valeurs des hydrocarbures et des droits à huile via Gabon Oil.

© Gabonreview

Sur les aspects opérationnels, le profit Oil de l’Etat représentera environ 900 mille barils par an. La redevance minière proportionnelle quant à elle, représentera 900 mille barils par année.

Par ailleurs, les droits cumulés pour l’Etat représenteront 18 00 mille barils en termes de chargement. Selon le directeur général de Gabon Oil, «le contrat d’enlèvement va accroitre d’environ 17% des volumes que la GOC commercialise», a déclaré Arnaud Calixe Engandji Alandji.

En termes d’avantages, «le contrat aura un impact significatif sur la détermination du prix des sessions officielles du brut gabonais, d’autant que Gabon Oil deviendra de plus en plus agressive sur le marché pour ramener la valeur maximale», a relevé le directeur général de Gabon Oil.

L’administrateur général de Valcoo, Sidney Black, s’est pour sa part félicité de l’aboutissement de trois ans de négociations entre l’Etat gabonais et sa société.

Le contrat d’enlèvement du permis Etame Marin découle des négociations entamées entre l’Etat gabonais et la société Valcoo depuis 2015, pour la reprise du mandat de la commercialisation de ses parts de pétrole brut au titre dans ce permis.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga