L’artiste humoriste Manitou et son équipe lancent à partir du 1er septembre prochain le tout premier tour du Gabon du rire dénommé «Gabon Mani’tour» au cours duquel des formations seront offertes aux humoristes en herbe des 9 provinces du pays.

Le «Gabon Mani’tour» fera sa première escale le 1er septembre à Port-Gentil. © D.R.

 

Humoriste de talent, Manitou veut faire évoluer son art au niveau national. Accompagné de ses acolytes, il lance à partir du samedi 1er septembre le tout premier tour du Gabon consacré essentiellement au rire. La joyeuse bande prévoie de faire sa première escale à Port-Gentil, à la Foire municipale. Il s’agira d’un grand spectacle, dont la première partie sera assurée par les humoristes locaux. Ceux-ci seront choisis selon leur performance au cours des auditions que Manitou et son staff entendent organiser dans le cadre de ce tour.

Tout au long du «Gabon Mani’tour», il est en effet prévue l’organisation d’ateliers d’initiation au métier d’humoriste. Les humoristes en herbe des différentes villes visitées bénéficieront d’une formation offerte par des professionnels du domaine, notamment dans les techniques d’écriture et le comportement sur scène face au public. Seuls ceux qui se seront distingués positivement pendant ces ateliers auront le privilège d’ouvrir le spectacle dans leur ville. Ces ateliers auront lieu deux jours avant le grand spectacle prévu chaque samedi.

Le «Gabon Mani’tour», c’est également l’organisation de visites dans les hôpitaux, les centres d’accueil et orphelinats des différentes localités touchées par la caravane. En plus de leur apporter leur soutien matériel, Manitou et ses compagnons disent avoir à cœur de «passer du temps avec les orphelins et les malades dans l’objectif de leur redonner le sourire». Ces visites interviendront chaque fois à la veille du spectacle.

En dehors de Port-Gentil, le «Gabon Mani’tour» fera escale à Tchibanga, Mouila, Makokou, Bitam, Oyem, Koulamoutou, Lastourville, Moanda, Lambaréné, Franceville avant l’étape finale de Libreville. Les dates restent à préciser.