La direction générale de l’Economie vient de publier les statistiques du secteur hôtelier au 1er semestre 2018. Des chiffres en retrait par rapport à la même période en 2017, du fait de «la rareté des évènements d’envergure internationale et la faiblesse du flux touristique».

Le chiffre d’affaires du secteur hôtelier s’est contracté de 26% à 7,5 milliards de francs CFA au 1 er semestre 2018. © s-ec.bstatic.com

 

A l’instar d’autres secteurs d’activités stratégiques de l’économie nationale, l’hôtellerie est également en souffrance. Selon les chiffres de la direction générale de l’Economie, le chiffre d’affaires du secteur s’est contracté de 26% et se situe  à 7,5 milliards de francs CFA au 1er semestre 2018, contre 10,2 milliards au 1er semestre 2017.

La direction générale de l’Economie souligne par ailleurs que le nombre de chambres occupées a baissé sur cette période, passant de 63 054 à 55 403. Soit une diminution de 12%. Même constat au niveau du taux moyen d’occupation des chambres. Celui-ci est passé de 64,29 à 33,02% entre le 1er semestre 2017 et le 1er semestre 2018, soit une chute de 31,27%.

Collectés auprès des différents établissements hôteliers du pays, ces chiffres découlent de «la rareté des évènements d’envergure internationale et la faiblesse du flux touristique», a expliqué la direction générale de l’Economie. Une situation qui a également un impact sur le prix moyen de la chambre. Celui-ci a chuté de 17% entre 1er semestre 2017 et le 1er semestre 2018, passant de 98 105 à 80 782 francs CFA.