Après la liquidation de Global Sourcing And Supply (GSS), les employés devaient percevoir des indemnités dont le montant global est de trois milliards de francs CFA. Sept mois après le lancement de la procédure, ils n’en n’ont reçu que 30%.

Des employés de GSS Gabon pendant la fête du travail. © bmmigroup.com

 

Sept mois après la liquidation de Global Sourcing And Supply (GSS), les anciens employés de la structure spécialisée dans la fourniture de repas aux sociétés pétrolières sont désemparés. Ils ne savent plus à quel saint se vouer, s’agissant du solde de tout compte, après la procédure de liquidation de la société entamée il y a sept mois.

Le 15 juin à Port-Gentil, ils ont initié un mouvement d’humeur pour interpeller les autorités sur leur situation. «Nous venons revendiquer nos droits. Nous avons été abusés par le liquidateur de GSS», a affirmé un employé dans une vidéo sur Youtube. En décembre 2017, le directeur général, Philippe Colombero était absent du pays. Il avait invoqué sa participation à une réunion stratégique au siège du Groupe BMMI, au Bahreïn, dont GSS Gabon est une filiale.

Alors que son retour était prévu en novembre de la même année, les employés ont été informés de la décision des actionnaires de se désengager de la société. Désormais, les employés devaient s’adresser à Hugues Nganguila, expert-comptable au Cabinet Fiduge, que les actionnaires auraient nommé en qualité de «liquidateur amiable».

Selon le protocole d’accord signé dans le cadre de la liquidation, le paiement des droits des 407 employés devait se faire en trois mensualités. Soit 30% en mars, 20% en juin et le reste en septembre 2018. Or, la réalité est tout autre. «Après la signature du protocole d’accord, le liquidateur nous a versé 30% de notre solde de tout compte. Nous avions rendez-vous avec Hughes Nganguila cette fin de mois. Mais il demeure injoignable à ce jour, nous ne savons plus à quel saint se vouer», a affirmé un employé.

«Le liquidateur détient les 70% restant et il est porté disparu. Il n’a pas communiqué sur les raisons pour lesquelles il n’a pas donné le reste. Nous avons convoqué une assemblée générale à l’issue de laquelle nous prendrons des décisions par rapport à cette situation», a ajouté l’employé ayant requis l’anonymat. Selon certaines indiscrétions, le montant total prévu pour l’ensemble des employés de GSS est de trois milliards de francs CFA.