Le nouveau terminal à marchandise du port d’Owendo a bénéficié, en décembre dernier, d’un prêt de plus de 26,2 milliards de francs de la part de la Banque africaine de développement, notamment pour l’extension de ses services.

Le GSEZ NOIP a bénéficié d’un prêt de la BAD de plus de 26,2 milliards. © Gabonactu.com

 

Officiellement mis en service en 2017, le GSEZ New Owendo International Port (NOIP) est, selon la BAD, une structure «en pleine modernisation». Aussi, pour lui permettre d’assurer son «expansion», le Conseil d’administration de l’établissement bancaire a-t-il approuvé en décembre dernier un prêt de 40 millions d’euros en faveur du Gabon. L’information a été rendue publique mardi 8 janvier par le Groupe de la BAD.

Ce prêt équivalant à plus de 26,2 milliards de francs CFA devrait permettre au terminal multimodal de se développer «avec, notamment, l’extension de son quai actuel de 380 mètres additionnels, et le développement de services logistiques qui vont ainsi accompagner l’essor du port», indique la BAD.

Le groupe bancaire ajoute que «ce nouvel investissement va accroitre la capacité du nouveau port en matière de traitement de vrac et de services logistiques point à point, et ainsi offrir à ses usagers un service encore plus compétitif et répondre aux besoins de l’économie gabonaise pour les années à venir».