En marge du Forum Africa CEO tenu les 26 et 27 mars à Abidjan, en Côte-d’Ivoire, le groupe Bolloré a annoncé les investissements d’un montant de 300 millions d’euros, soit 196 milliards de francs CFA pour l’année 2018.

Une image du port d’Owendo. © GSEZ

 

Le groupe Bolloré envisage d’investir 300 millions d’euros en 2018, soit 196 milliards de francs CFA, dans l’amélioration des infrastructures de transport, logistique et aéroportuaire dans plusieurs pays de l’Afrique du subsaharienne, parmi lesquels le Gabon.

L’annonce a été faite le 28 mars par le directeur général du groupe transport et logistique, Philippe Labonne, en marge du Forum Africa CEO tenu les 26 et 27 mars à Abidjan en Côte-d’Ivoire. «Nous sommes déterminés à investir 300 millions d’euros en Afrique (…) à participer à la transformation logistique de ce continent qui offre des perspectives de développement certaines. Cette enveloppement permettra au groupe Bolloré de préserver des infrastructures et lancer de nouveaux projets».

L’autre domaine dans lequel le groupe Bolloré souhaite s’améliorer est la lenteur dans les procédures. «En Afrique un conteneur reste en moyenne 15 jours dans les ports contre deux en Asie, ces 13 jours font la différence entre la compétitivité d’un producteur en Afrique et la productivité d’un producteur en Asie », a relevé Philippe Labonne.

En Afrique subsaharienne, le Groupe Bolloré est présent au Togo, Bénin, Gabon, Cameroun, Côte-d’Ivoire.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga