La stratégie de lutte contre les grossesses précoces en milieu scolaire est fin prête. Elle a été validée le 28 septembre à Libreville à l’occasion d’un atelier organisé à l’endroit des responsables sectoriels du monde de l’Education.

© ellecitoyenne.com

 

Les responsables sectoriels du ministère de l’Education nationale au cours de l’atelier de validation de la stratégie de lutte contre les grossesses précoces, le 28 septembre. © Gabonreview

Le ministère de l’Education nationale dispose désormais d’une stratégie de lutte contre les grossesses précoces en milieu scolaire. Le document a été validé le 28 septembre à Libreville, à l’occasion d’un atelier organisé à l’endroit des représentants sectoriels, avec l’appui du Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef).

Pour le representant de l’Unicef, cette stratégie «permettra de mieux assurer le maintien des adolescentes dans le système éducatif en leur proposant un accompagnement visant à prévenir la survenue des grossesses et assister celles qui sont sur le point de devenir mères», a déclaré Michel Ikamba.

La stratégie de lutte contre les grossesses découle d’une étude réalisée en 2015 par le ministère de l’Education nationale, suite à une recommandation du bureau de l’Unicef de Libreville. L’objectif de l’étude était de permettre au gouvernement de disposer des données actualisées sur les élèves filles enceintes dans leur parcours scolaire.

La stratégie validée consiste précisément à créer des mesures d’accompagnement des élèves décrocheurs pour une meilleure réinsertion sociale. Il s’appuie sur le renforcement du cadre théorique de prévention et de prise en charge des grossesses précoces à l’école.

Selon cette étude de 2015, 81% des filles tombent enceinte avant l’âge de 20 ans dont 29% avant l’âge de 15 ans. 69% d’entre elles, âgées de 19 ans n’ont pas franchi le seuil du premier cycle du secondaire. 88% parmi elles vivent dans les quartiers défavorisés, avec un taux d’échec scolaire de 53%.

C’est au regard de ces chiffres alarmants que le gouvernement a décidé d’inscrire la question de la mise en place d’une stratégie de prévention et de prise en charge des filles enceintes, dans le cadre du nouveau programme de coopération Gabon-Unicef.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga