Destiné à accompagner les cadres-dirigeants africains dans tout ce qui est renforcement des capacités, Global Master Class s’est tenu le 22 juin à Libreville, à l’initiative du cabinet Global Mind Consulting. Cette année, les participants ont été initiés au management interculturel.

Mody Faye en session de formation, le 22 juin 2018. © Gabonreview

 

Cabinet de conseil en relations publiques, spécialisé dans l’accompagnement des acteurs publics et privés, Global Mind Consulting a initié la deuxième édition du Global Master Class, le 22 juin à Libreville. Destiné à accompagner les cadres-dirigeants africains dans tout ce qui est renforcement des capacités, cette rencontre a accordé une place de choix au management interculturel.

 

Seynabou Dia à l’ouverture de la session. Et, vue de quelques participants. © Gabonreview

«Nous sommes dans des environnements qui se mondialisent de plus en plus, avec des brassages multi-ethniques et multicommunautaires. Et c’est important de prendre cela en compte quand on choisit son style de management», a déclaré la directrice exécutive de Global Mind Consulting. «Lorsqu’on accompagne au quotidien ses équipes, il faut tenir compte des différences interculturelles pour créer une vraie dynamique de construction de l’entreprise», a souligné Seynabou Dia.

Cette formation s’accorde aux cadres des institutions et entreprises. Autrement dit, à toutes les personnes amenées à gérer des équipes, diriger une organisation. Le tout pour approfondir les éléments clés de leur activité. «L’homme est au cœur du développement de l’entreprise et c’est important de tenir compte de sa spécificité. C’est donc dans ce cadre qu’il faut savoir quelles sont les spécificités des uns et des autres, leurs attentes et leurs perceptions. Et voir comment, en fonction de ces spécificités, l’on peut accompagner le développement de l’individu et du collectif d’une organisation», a ajouté la directrice exécutive de Global Mind Consulting.

Dans le cadre de cette deuxième session du Global Master Class, Global Mind s’est attaché les services de Mody Faye, enseignant en sociologie et en anthropologie à l’université de Dakar. Pour lui, «le management interculturel est avant tout une démarche visant à asseoir une prise en charge de la diversité culturelle dans l’entreprise. «Aujourd’hui en effet, l’entreprise est au cœur d’un certain cosmopolitisme : un univers ouvert, un creuset dans lequel se mélange diverses cultures, diverses façons de saisir l’homme, ses façons de faire et de penser», a indiqué Mody Faye.

Cette session a ainsi gravité autour de deux axes majeurs. «L’idée est travailler avant tout sur la posture du manager. Dans un premier temps, quelle posture et quelle démarche devrait adopter le manager dans la prise en charge des différences culturelles ? Dans un second temps, il s’agira de réfléchir sur le moyens de faire adhérer les employés et collaborateurs à une culture d’entreprise. Car la culture n’a pas le même sens dans les sciences sociales que dans le management», a conclu le formateur.