La cellule d’exécution du projet de développement d’un système d’inventaire des ressources forestières nationales, pour la gestion durable de forêts, a présenté les résultats de ses travaux le 13 février 2018 au ministre en charge de la Forêt, Pacôme Moubelet Boubeya.

Restitution des résultats du projet de développement d’un système d’inventaire des ressources forestières nationales contribuant à la gestion durable de forêts. © Gabonreview

 

Le projet de développement d’un système d’inventaire des ressources forestières nationales pour la gestion durable de forêts a connu son épilogue le 13 février. La cellule en charge de ce projet a procédé à la restitution des résultats, après cinq ans de travaux sur le terrain. Ces travaux ont permis la réalisation de cartes de stratification forestière et la conception d’une base de données sur les ressources forestières nationales.

Présentation du projet de développement d’un système d’inventaire des ressources forestières nationales contribuant à la gestion durable de forêts par Pemphile Mboulou Assoumou. © Gabonreview

Conduit par les experts de l’Agence japonaise de coopération internationale (Jica) et les agents du ministère de la Forêt, de la Mer et de l’Environnement, ce projet a permis d’élaborer la carte forestière de base, d’installer près de 300 placettes sur le terrain et de développer une base de données renseignée. Il a également favorisé la formation des Gabonais dans les domaines de la télédétection, des systèmes d’information géographique, d’inventaire forestier.

Le ministre de la Forêt, de la Mer et de l’Environnement, Pacôme Moubele Boubeya, a saisi cette occasion pour renouveler « au nom du président de la République, Ali Bongo Ondimba et du Premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet les remerciements du Gabon au peuple japonais pour l’appui multiforme qu’il a bien voulu apporter au Gabon tout au long de ce projet», a-t-il déclaré

Selon le traitement des images effectué au Gabon et au Japon, ayant permis de réaliser la carte de stratification forestière gabonaise, la forêt mature couvre une superficie de 19 661 254 hectares, soit (73%) du territoire national. La forêt secondaire couvre 1 921 726 hectares (7%), la mangrove 141 068 hectares (1%) et la savane 1 640 050 hectares (6%).

© Gabonreview

S’agissant de sondage sur le terrain, 277 placettes ont été inventoriées sur un totale de 688 placette prévues, soit 40,26%. Et dans le cadre de la formation et de transfert de technologies, le projet a formé au total 145 agents, tant au Gabon qu’au Japon.

«Le fruit de cette coopération est de fournir des données sûres et précises sur la forêt gabonaise qui faciliteront les prises de décisions pour améliorer la gestion et l’aménagement des ressources forestières, en particulier et pour une meilleure planification des actions futures en générale», a assuré l’ambassadeur du Japon au Gabon, Masaaki Sato.