L’établissement public est entré dans sa phase opérationnelle, en finalisant la mise à jour de la cartographie de l’état du couvert forestier du Gabon en 2015.

Une vue du site de l’Ageos. © img.over-blog-kiwi.com

Une vue du site de l’Ageos. © img.over-blog-kiwi.com

L’Agence gabonaise d’études et d’observations spatiales (Ageos) est entrée dans sa phase opérationnelle avec le traitement et l’analyse de plus d’une centaine d’images satellitaires des satellites Landsat 7 et 8. L’agence vient en effet de finaliser la mise à jour de la cartographie de l’état du couvert forestier du Gabon en 2015. Selon les données récoltées, la forêt gabonaise représente 23,59 millions d’hectares soit 88,97 % du territoire contre 23,66 millions d’hectares en 2010 soit 89,21% du territoire.

Les mêmes statistiques révèlent qu’entre 2010 et 2015, les pertes du couvert forestier sont estimées à 96 230 ha, soit 0,40 %, et les gains à 36 824 ha, soit 0,15 %. «Ce qui représente une perte nette de 59 406 ha, soit 0,25 %», a indiqué l’Ageos, précisant que ces résultats ont été obtenus avec une précision estimée à 98%. Selon l’agence, la méthode utilisée consiste à traiter plusieurs images multi dates sur une même zone donnée afin de créer des masques de nuages et extraire les surfaces non nuageuses compte tenu des conditions atmosphériques extrêmement difficiles, avec un couvert nuageux quasi permanent au-dessus du Gabon.

«Cette méthode a permis d’obtenir une couverture de données sans nuages sur l’ensemble du territoire qui a ensuite été traitée par photo-interprétation et digitalisation pour identifier les zones de forêt et de non-forêt», a souligné l’Ageos, ajoutant que ce travail hautement technique a été accompli par une équipe de jeunes ingénieurs gabonais diplômes de l’Université Omar Bongo (UOB) et de l’Université des sciences et techniques de Masuku (USTM).

«Ces jeunes gabonais ont été recrutés à la suite dun processus sélectif de qualité et ont bénéficié d’un renforcement de capacités dans des universités et centres scientifiques extérieurs, grâce à nos partenariats nationaux et internationaux», s’est félicité l’Ageos. A travers l’effectivité des activités de l’Ageos, le Gabon renforce davantage ses engagements internationaux pour la lutte contre les changements climatiques et la déforestation.

Etablissement public à caractère scientifique, technologique et environnemental créé en février 2010, l’Ageos a pour mission de contribuer à la mise en œuvre de la politique du gouvernement en matière de collecte, d’analyse et de mise à disposition des données issues de l’observation spatiale du territoire national pour la gestion durable de l’environnement, des ressources naturelles, de l’occupation des sols, de l’aménagement du territoire ainsi que de la recherche et de l’innovation.