A l’occasion de la rentrée scolaire, l’opérateur de télécoms a tenu sa promesse faite l’an dernier aux orphelinats  de Libreville. Deux d’entre eux ont bénéficié d’un don en matériel informatique.

© D.R.

© D.R.

 

Comme il leur avait été promis l’an dernier, les pensionnaires des orphelinats La Maison de l’Espérance de Soduco (5e arrondissement de Libreville) et le Centre Arc-en-ciel du lycée Sainte-Marie (2e arrondissement) ont bénéficié d’un don de matériel informatique. L’acte a été posé le 3 novembre dernier par Gabon Telecom, représenté par son directeur général Abderrahim Koumaa. Pour l’opérateur de télécoms, filiale du Groupe Maroc Telecom, cette action qui est loin d’être la première du genre dans le pays et à l’endroit des deux structures, rentre dans le cadre du soutien à l’apprentissage des jeunes gabonais démunis et fragilisés. Une action vivement appréciée par les responsables des deux orphelinats en pleine rentrée scolaire.

© D.R.

© D.R.

«Gabon Telecom, entreprise citoyenne, a mis à la disposition des pensionnaires des PC avec un accès illimité à internet, pour permettre aux jeunes apprenants d’accéder au monde de la connaissance, y compris à l’enseignement à distance. L’objectif est de leur donner la possibilité, comme leurs collègues bénéficiant de meilleures conditions, de faire des recherches en vue d’améliorer leur résultats et leur niveau», a déclaré Abderrahim Koumaa au terme d’une opération au cours de laquelle un don de vivres a également été fait aux deux orphelinats.

C’est en 2015, profitant d’un nouveau passage du directeur général de Gabon Telecom dans leurs locaux à l’occasion de la célébration de la fête de noël, que les pensionnaires des orphelinats La Maison de l’Espérance et le Centre Arc-en-ciel avait fait état de leurs nombreuses difficultés dans leurs études. Les pensionnaires et responsables des deux structures avaient notamment exprimé leurs craintes quant au recul des notes de classe de certains pensionnaires. Une situation qui, avaient-ils estimé, était due à l’impossibilité pour eux de faire leurs recherches au sein de l’orphelinat, les sorties étant interdites en raisons de nombreux risques. Avec ce don en matériel informatique, ils espèrent désormais que les notes des pensionnaires seront meilleures.