L’opérateur de téléphonie et d’Internet a lancé, mercredi 24 mai, son application de vidéos à la demande dénommée «Play VOD», permettant aux utilisateurs de bénéficier de plusieurs dizaines de films et de séries africains et internationaux.

Des responsables de Gabon Telecom et le président de l’Arcep annonçant le lancement de la Play VOD, le 24 mai 2017. © Gabonreview

 

Vue de la playlist, le 24 août 2017. © Gabonreview/Capture d’écran

Pour le directeur général, il s’agit nettement d’une innovation, y compris sur le plan sous-régional. «Gabon Telecom est le premier opérateur en Afrique centrale à offrir ce service», a déclaré, pas peu fier, Abderrahim Koumaa, présentant le «Play VOD» comme «le couronnement de la politique nationale en matière de très haut débit».

Officiellement lancé le 24 mai à Libreville, ce nouveau service, accessible exclusivement pour les abonnés Libertis, permet aux utilisateurs de regarder et de télécharger des films, des séries et des dessins animés de façon légale, après avoir souscrit à un abonnement hebdomadaire ou mensuel sur www.playvod-ga.com ou via la messagerie («PS» ou «PM» au numéro 505). «Il s’agit de plus de 100 séries et films africains, de plus de 160 films internationaux dans une panoplie de genres, allant de la comédie, l’action au thriller et à la romance. Après avoir souscrit au tarif hebdomadaire de 1200 francs ou mensuel de 4500 francs, le client pourra regarder ses vidéos sur des équipements aussi variés que sa tablette, son PC et son Smartphone ; ceci sur cinq appareils en simultané pour un seul abonnement», a précisé Karim Mohamed, le responsable marketing à Gabon Telecom.

Si le DG de Gabon Telecom a assuré que la playlist mise à la disposition des utilisateurs n’intègre pas des films à caractère sexuel et les films très violents, Lin Mombo, le président de l’Agence de régulation des communications électroniques et des Postes (Arcep) a émis le souhait de voir les créations gabonaises intégrées au même titre que les films de Nollywood. Promettant de voir ce qui est possible d’être fait sur cette question, Abderrahim Koumaa n’a pas manqué d’indiquer que la «Play VOD» est «très gourmande en ressources réseau et en bande passante Internet». Pourtant, il s’est dit confiant pour les utilisateurs. D’autant que, a-t-il revendiqué, ces trois dernières années, la société dont il a la charge a consenti un investissement évalué à 75 milliards de francs CFA, aussi bien pour réduire les coûts d’accès à l’Internet qu’à l’amélioration des technologies, notamment avec le lancement de la 3G/4G et le développement de l’Internet en Fibre optique, jusqu’au domicile via la technologie FTTH.