Fils de l’ancien Premier ministre, Jean-François Ntoutoume Emane, Albert Ntoutoume Emane, Vice-président du Rassemblement des patriotes républicains (RPR), a été arrêté le 31 août 2018 à Oyem, au nord du Gabon.

Albert Ntoutoume Emane devrait certainement répondre des actes qui lui sont reprochés. © D.R.

 

En début de matinée, le vendredi 31 août 2018, la toile et particulièrement les réseaux sociaux gabonais étaient en ébullition. La raison : «l’un des fils de l’ancien premier ministre d’Omar Bongo» a été arrêté. Selon plusieurs sources concordantes, Albert Ntoutoume Emane, en tournée politique dans le Woleu-Ntem pour l’installation des cellules de base du Rassemblement des patriotes républicains, parti de l’opposition radicale, a été interpellé à son hôtel.

Accompagné de certains membres de son parti, il a été arrêté par la Police judiciaire et confié au B2 qui l’a ramené à Libreville, selon des sources proches du dossier.

Même si l’on ne sait pas encore le motif de cette arrestation, à ce qu’il semble, le fils Ntoutoume serait empêtré dans plusieurs affaires d’escroquerie, de vente de terrain, mais également de détournement de fonds publics. Son arrestation serait la résultante d’un non-déferrement à quatre convocations auxquelles il n’a pas donné suite.

La police judiciaire n’a donc fait qu’exécuter un mandat d’arrêt visant ce dernier qui, selon les renseignements des forces de l’ordre, tentait de quitter le pays.

Albert Ntoutoume Emane a occupé plusieurs hautes fonctions dans l’administration et les entreprises publiques gabonaises. Il a été, entre autres, directeur général du Conseil gabonais des chargeurs (CGC), directeur du Contrôle financier, etc. Affaire donc à suivre !